communiqués 2018

L’Assemblée Nationale trouve des fonds pour le Grand Paris… mais pas pour les Territoires

Le 16 novembre, l’Assemblée Nationale a voté la création d’une taxe additionnelle de séjour de 15 % en Île-de-France, ainsi qu’une fiscalité additionnelle sur les bureaux et les surfaces de stationnement afin de financer la Société du Grand Paris (SGP), chargée de l’aménagement du territoire à l'échelle de la métropole parisienne (transports, logements, commerces, etc.).

Lire la suite

Référendum en Nouvelle-Calédonie : les Calédoniens veulent décider eux-mêmes !

Après des années de lutte du peuple Kanak, parfois tragiques, qui ont conduit aux accords de Nouméa il y a tout juste vingt ans, le premier référendum d’autodétermination de la Nouvelle-Calédonie vient de se dérouler. Avec un taux de participation de 80,63%, les Calédoniens ont démontré leur envie de décider eux-mêmes de leur avenir. C’est une victoire de la démocratie.

Lire la suite

Hausse des prix du carburant : il faut accélérer la transition écologique et la décentralisation

Le prix des carburants atteint des sommets. Le 17 octobre dernier, selon le Ministère de la Transition Ecologie et Solidaire, le prix moyen TTC d’un litre de diesel en station service s’élevait à 1,52€ et à 1,55€ pour le Super Sans Plomb 95 (SP95). En un an, le prix du diesel a progressé de 23% et celui du Super Sans Plomb 95 de 15%.

Cette hausse accroît la fracture sociale et territoriale, déjà très marquée par l’organisation centralisée de la France, la métropolisation, l’étalement urbain et la division spatiale des activités par zonage. Les alternatives réelles aux transports polluants, collectifs et individuels, sont quasi-inexistantes, en particulier à la campagne. Et quand elles existent, elles sont souvent peu pratiques ou, eu égard à leur prix, prohibitives pour les précaires et les classes populaires.

Lire la suite

Référendum en Nouvelle-Calédonie. Un vote d'autodétermination, enfin! 

Dimanche prochain, soit 165 ans après le début de la colonisation française de la Kanaky et près de 30 ans après le référendum ayant validé les accords de Nouméa, les Néocalédoniens auront enfin le droit de décider eux-mêmes de leur avenir. Que le chemin fût long et difficile! Désormais, l'avenir de la Nouvelle-Calédonie ne dépend que de son peuple.

Lire la suite

Brexit : Bruxelles et Londres doivent respecter le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes!

Après l'échec du sommet européen d'hier, lié aux négociations sur le Brexit, Régions et Peuples Solidaires (R&PS) s'inquiète de la situation. En effet, si Bruxelles doit respecter le droit des Britanniques de quitter l'Union Européenne, Londres doit accepter le droit des Gallois, des Ecossais ou des Irlandais de choisir un autre avenir que celui des Anglais. Pour R&PS, le droit des peuples, ce n'est pas seulement celui des États, c'est celui de tous les peuples ayant ou non un État. 

Lire la suite

Inondations meurtrières : aléa climatique ou incurie humaine ?

Le pourtour méditerranéen vient une nouvelle fois d’être touché par des pluies diluviennes. Après les îles Baléares, la Tunisie et la Corse, c’est au tour de plusieurs départements méditerranéens de l’espace occitan d’être frappés. Routes submergées, ponts détruits, voitures emportées, quartiers engloutis et populations déplacées, morts par noyade, les premiers bilans humains et matériels sont déjà dramatiques.

Lire la suite

Toutes les langues sont universelles !

Le président de la République participait le 11 octobre en Arménie au sommet de la francophonie. A cette occasion, il a appelé à une francophonie « ouverte aux autres langues et au plurilinguisme ».

 

La fédération Régions et Peuples solidaires ne comprend pas l’acharnement d’Emmanuel Macron à vanter le plurilinguisme à l’international et à le nier si fortement sur le sol français. Car s’il a affirmé que « [le français] n’est pas une langue qui écrase les autres, c’est une langue qui se nourrit des autres », force est de constater que l’État français, lui, s’en charge en refusant aux langues dites "régionales" un statut officiel.

Lire la suite

Climat : agir avant qu’il ne soit trop tard en partant des territoires

Le réchauffement climatique est une réalité et les effets tels que « l’augmentation des extrêmes météorologiques, l’élévation du niveau de la mer et la diminution de la banquise arctique» sont d’ores et déjà tangibles. C’est pourquoi, mandaté à Paris par l’ONU lors de la COP21 de 2015, le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’évolution du Climat (GIEC) vient de rendre son rapport « sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5° ».

Lire la suite

Les territoires se rebiffent (et ce n’est pas fini) !

Les territoires ne sont pas, en France, maîtres de leur avenir. Ils doivent constamment s’en remettre au bon-vouloir de l’État qui décide, à sa guise, de leur périmètre géographique, de leurs ressources, de leurs moyens budgétaires, de leurs compétences, etc.

Lire la suite

Journée mondiale de la démocratie : Il faut rapprocher le pouvoir décisionnel des citoyens et des territoires

“ La démocratie paraît actuellement plus vulnérable qu’elle ne l’a été depuis des décennies “, a déclaré António Guterres, Secrétaire général de l'ONU dans un message relatif à la journée mondiale de la démocratie.

 

C’est un constat qui s’impose à la France aussi où les électeurs sont, de plus en plus, sommés de choisir entre le « despotisme éclairé » de la mouvance macronienne et le “populisme réactionnaire“ des extrêmes.

Lire la suite

Dérive autoritaire en Hongrie : Le Parlement européen doit avoir le courage de dire stop à Victor Orban ! 

Mercredi 12 septembre, le Parlement européen devra se prononcer solennellement sur le rapport de Judith Sargentini (députée néerlandaise du Groupe Verts/ALE) ‘‘sur la situation en Hongrie’’. Ce rapport préconise l’ouverture d’une procédure dite ‘‘de l’article 7’’ du traité de Lisbonne (violation des valeurs fondamentales de l’Union Européenne) et doit, pour ouvrir formellement la procédure, recueillir la majorité des 2/3 des suffrages exprimés, représentant la majorité absolue des membres du Parlement européen. 

Lire la suite

Démission de Nicolas Hulot, une annonce choc mais sans surprise

La démission de Nicolas Hulot du gouvernement n'est pas une surprise. Elle n'en reste pas moins une annonce choc qui isole un peu plus Emmanuel Macron et son gouvernement dans son projet néolibéral. Ce projet ne peut laisser aucune place à l'écologie politique tant on sait que le néo-libéralisme fait fi des ressources naturelles, de leur raréfaction.

Lire la suite

Communiqué suite au congrès 2018 de R&PS

Le congrès R&PS, réuni à Bayonne les 24 et 25 août 2018 a adopté quatre motions politiques sur les thèmes suivants :

·         Crise des migrants : pour le droit de rester et de vivre dans son pays

·         R&PS défendra le peuple alsacien à l’Assemblée Nationale

·         Le vote majoritaire des Corses doit être respecté

 

·         Révision constitutionnelle : ne pas rater une occasion unique

Lire la suite

Martin Hell vient de nous quitter

C’est avec une grande tristesse que tous ceux qui l’ont connu réalisent qu’ils ne le retrouveront pas, comme chaque année, aux journées d’été 2018 de notre fédération.

Lire la suite

« LOI POUR LA LIBERTE DE CHOISIR SON AVENIR PROFESSIONNEL » : UNE VISION JACOBINE ET NEOLIBERALE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Présenté en Conseil des Ministres le 27 avril, le projet de loi pour la "Liberté de Choisir son Avenir Professionnel" a été adopté définitivement au palais Bourbon, par procédure accélérée, le 1er août malgré l’échec de la Commission Mixte Paritaire. La Chambre Haute du Parlement, qui a vocation à représenter les territoires, a vu ses travaux balayés par la majorité présidentielle à l’Assemblée Nationale. En effet la plupart des amendements votés par le Sénat, y compris ceux qui visaient à renforcer le rôle des régions dans l’apprentissage, ont ensuite été supprimés par les députés. Pour Régions et Peuples Solidaires (R&PS) cette loi s’inscrit dans la logique jacobine et néolibérale portée par le Président Emmanuel Macron.

Lire la suite

Transformation de l’audiovisuel public : vers plus de proximité ?

Le 18 juillet dernier, la commission de concertation pour la transformation de l’audiovisuel public auprès de Mme Nyssen, Ministre de la Culture, a rendu ses conclusions. La réforme propose notamment de renforcer « la vocation régionale » de France 3. La part des programmes régionaux pourrait être multipliée par trois (soit six heures de transmission quotidienne contre deux actuellement).

Lire la suite

Vive le football libre !

Dimanche dernier s’est achevée à Moscou la 21e coupe du monde de football. Elle oppose depuis 1928 les meilleures sélections des Football Associations affiliées à la Fédération Internationale de Football Association (FIFA). Comme on a pu l’observer en Russie, à l’exception de l’Angleterre, toutes les équipes représentaient des “États indépendants reconnus par la communauté internationale[1]“: car pour être membre de la FIFA, il faut d’abord être membre de l’ONU. 

Lire la suite

EUROPÉENNES 2019 : DÉPASSER L’EUROPE DES ETATS

L’impasse française

 

 

 

La France est le pays de l’Union Européenne où les écarts de richesse entre les territoires sont les plus forts. D’un côté, il y a l’Île-de-France qui compte parmi les dix régions les plus riches de l’UE. De l’autre, il y a Mayotte qui n’est devancée, au palmarès des régions les plus pauvres, que de peu par Severozapaden en Bulgarie. Même en Allemagne, trente ans à peine après la réunification, les différences entre les Länder de l’Ouest (ex-RFA) et ceux de l’Est (ex-RDA) sont moins prononcées que dans l’Hexagone. Expression, sans doute, de l’efficacité du système fédéral, dans le Land le moins développé d’Allemagne qui se situe en ex-RDA (le Mecklenburg-Vorpommern),  les habitants sont plus riches que dans un tiers des vingt-deux anciennes régions françaises de métropole.

Lire la suite

Huile de palme importée ou Colza d’ici : l’agriculture doit servir à nourrir la planète, pas à faire rouler les autos !

Depuis dimanche, la Fédération Nationale Des Syndicats d'Exploitants Agricoles (FNSEA) et les Jeunes Agriculteurs bloquent une dizaine de raffineries afin de protester contre l’importation d’huile de palme.  Par cette action, la  FNSEA et les JA contestent l’arrivée de la concurrence de TOTAL dans la filière hexagonale de l’agro-industrie. C’est, en effet, à ce dernier, qu’en 2015 le gouvernement d’Emmanuel Valls avait confié la mission de transformer en biocarburant l’huile de palme d’importation.

Lire la suite

L’hospitalité est un droit et un devoir universels

Face au drame des migrants qui se joue en ce moment en Méditerranée et à l’urgence humanitaire, l’association SOS Méditerranée, agit en mer pour sauver des vies humaines de la noyade. Dans la nuit de samedi à dimanche, à bord se son bateau l’Aquarius, SOS Méditerranée a porté secours entre les côtes italiennes et maltaises, à 629 rescapés. Malgré les mauvaises conditions météorologiques et un manque de vivres à bord, les gouvernements maltais et italiens se sont montrés sourds aux appels au secours. Chacun se renvoyant la responsabilité, le bateau humanitaire n’a finalement pas pu accoster. Voilà donc le premier acte du nouveau gouvernement italien issu de l’alliance des populistes et de l’extrême-droite.

Lire la suite

Manex Pagola vient de nous quitter.

Nous le savions très affecté. C’est néanmoins avec une immense tristesse que nous avons accueilli à R&PS la nouvelle de son décès. 

Manex était de ceux qui participèrent à la création de notre Fédération et qui l’animèrent assidument pendant de nombreuses années. Militant infatigable de la cause euskara, il a été pour tous un exemple par son engagement assidu, plein à la fois de finesse et de profondeur de conviction. Il en a largement fait profiter notre fédération.

 

Lire la suite

Loi sur l’agriculture et l’alimentation : des avancées et un gros couac

Mercredi 30 mai, l’Assemblée Nationale a adopté en première lecture le projet de loi “pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous“.

 

Ce texte comporte quelques avancées plutôt audacieuses comme l’interdiction des bouteilles plastiques dans les cantines, l’obligation de servir des repas issus de l’agriculture biologique ou locale dans les restaurants collectifs publics ou encore l’interdiction des produits phytopharmaceutiques contenant des substances de la famille des néonicotinoïdes ou plus timides comme l’augmentation de l’affectation  de  la surface agricole utile à l’agriculture biologique mais de 15% seulement d’ici la fin 2022.

 

Lire la suite

Pour un transport ferroviaire de tous les jours et d’utilité publique

Le transport ferroviaire dans l’Hexagone est en déshérence. Le maillage se rétracte, les lignes de proximité, jugées non rentables, sont supprimées et les liaisons transversales régionales et interrégionales sont quasi inexistantes. Tout ou presque passe par Paris. La fracture territoriale s’accroît et en l’absence d’alternative crédible au “tout auto“ les enjeux climatiques, environnementaux et sanitaires se font de plus en plus pressants. Seules les Lignes à Grande Vitesse, qui ne font que rapprocher quelques grandes métropoles de la capitale ont les faveurs de l’Etat alors que ce sont elles, les LGV, qui sont à l’origine de la dette abyssale de la SNCF. La politique ferroviaire française, engluée dans une culture et des pratiques hypercentralisées est dans une impasse. Une réforme s’impose donc.

Lire la suite

Réforme constitutionnelle : rien pour les langues régionales !

Le Premier ministre et la garde des Sceaux ont présenté, à l'issue du Conseil des ministres du 9 mai 2018, le “projet de loi constitutionnelle pour une démocratie plus représentative, responsable et efficace“.

 

Comme nous le redoutions et le déplorons, les langues régionales sont les grandes absentes du texte. Pourtant, pour que la France se conforme aux standards européens et ratifie la Charte Européenne des Langues Régionales, une réforme constitutionnelle est indispensable. L’article 2 de la Constitution, invoqué par le Conseil Constitutionnel et le Conseil d’Etat à chaque initiative législative visant à  la défense des langues régionales, est un verrou que seule une réforme constitutionnelle pourra faire sauter.

 

Lire la suite

Moins d’Europe ? Plus d’Europe ? Mieux d’Europe !

L’Union Européenne (UE) traverse une crise historique. Jamais les « eurosceptiques » n’ont été aussi nombreux et aussi forts à droite comme à gauche. Certains comme en Grande-Bretagne sont près de la sortie, d’autres, en Pologne ou en Hongrie, sont désormais aux responsabilités. D’autres encore, comme en Italie ou en Autriche, sont aux portes du pouvoir. Le constat est amer : l’Europe ne fait plus rêver.

Lire la suite

Première année d’Emmanuel Macron à l’Elysée : Il se présentait comme un Tony Blair, c’est finalement Margaret Thatcher que l’on a

On pouvait se dire qu’Emmanuel Macron président serait une sorte de Tony Blair à la française : libéral sur les questions économiques et politiques, ouvert au dialogue et pragmatique.

 

Après son discours devant le congrès, où il proposait de conclure avec les territoires un pacte girondin, d’aucuns s’imaginaient que peut-être, empreint de liberté et porté par un souffle nouveau, le nouveau président moderniserait la France et la débarrasserait de ses archaïsmes jacobins.  Comme Tony Blair, en son temps, permit à l’Ecosse et au Pays-de-Galles de recouvrer une partie de leur autonomie par la dévolution des pouvoirs, il se disait qu’Emmanuel Macron allait desserrer l’étau de l’Etat sur les régions et les territoires. Un an après son élection : le pacte girondin est une chimère.

Lire la suite

Minority Safe Pack : la double leçon de l’Europe à la France

Contrairement à la France, l’Union européenne (UE) offre à ses citoyens le droit de participer directement à la vie démocratique.

En France, seuls le gouvernement et le parlement disposent de l’initiative de la loi. Dans l’Union Européenne, l’initiative législative est partagée entre la Commission Européenne et les citoyens. L’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) est le nom du règlement communautaire qui confère aux “citoyens la possibilité de s’adresser directement à la Commission, pour lui présenter une demande l’invitant à soumettre une proposition d’acte juridique de l’Union[i]“.

Lire la suite

Emmanuel Macron au Parlement Européen : charité bien ordonnée commence par soi-même !

Mardi 17 avril, pour la première fois depuis son élection, Emmanuel Macron est venu débattre devant un Parlement démocratiquement élu. La monarchie présidentielle française ne permettant pas le débat entre les parlementaires français et le Président de la République, c’est donc au Parlement européen qu’a eu lieu ce débat.

Lire la suite

Discours d’Edouard Philippe sur la réforme institutionnelle : un tour de prestidigitation raté  

Conformément aux engagements pris par le Président de la République devant le congrès le 3 juillet dernier, Edouard Philippe a présenté, mercredi 4 avril, les grandes lignes de la réforme des institutions. Selon le Premier Ministre, la réforme aurait pour principal objectif, de “rendre plus efficaces les institutions“ et de “permettre une meilleure représentation des citoyens“.  Le projet, pourtant,  en l’état, aura des effets exactement opposés.

 

Lire la suite

Liberté pour Carles Puigdemont et tous les dirigeants catalans incarcérés injustement !

Carles Puigdemont, dernier président de la Catalogne, a été arrêté hier en Allemagne à la frontière du Danemark. Carles Puigdemont encourt une peine de prison de trente ans. Il va donc être présenté à la justice allemande. Elle devra décider si elle donne suite ou non à la demande de remise aux autorités espagnoles.

Lire la suite

Contre l’uniformisation et l’hégémonie de la langue française : à quoi sert la francophonie ?!

Le Mardi 20 mars, profitant de la journée internationale de la francophonie, le président de la République Emmanuel Macron a prononcé un discours sur la politique qu’il entend mener pour faire rayonner de nouveau la langue française dans le monde. Emmanuel Macron a raison d’affirmer que le français est une “langue monde“. Elle est d’ailleurs avec l’anglais, la seule langue parlée sur les cinq continents. Et pour cause la France et la Grande-Bretagne ont régné pendant près de deux siècles sur un empire colonial qui s’étendait sur les cinq continents dont la finalité était, du moins pour la France, “de civiliser les races inférieures “.

 

Lire la suite

A la Nouvelle-Calédonie de décider !

Après le Sénat, l’Assemblée Nationale vient d’adopter, à l'unanimité moins deux voix, le “projet de loi relatif à l’organisation de la consultation sur l’accession à la pleine souveraineté de la Nouvelle-Calédonie“. L'Etat reconnaît dans les accords de Nouméa du 5 mai 1998 « la vocation de la Nouvelle-Calédonie à bénéficier d'une complète émancipation ». Un référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie aura donc lieu le 4 novembre 2018.

Lire la suite

Mayotte: un caprice néocolonial sans avenir

Après plus de trois semaines de grève générale à Mayotte, la ministre des Outres-mers, Mme Annick Girardin, a annoncé, conjointement avec le ministère de l’intérieur, une série de mesures sensées sortir l’archipel de l'impasse. 

 

Pour Régions et Peuples Solidaires (R&PS), le problème de Mayotte ne peut se résumer à la simple question de l’immigration clandestine et de la violence. L’envoi de forces de l’ordre supplémentaires et un contrôle renforcé des frontières de l’archipel sont inappropriés eu égard à la nature du problème.

Lire la suite

Réforme de l’élection des eurodéputés :  ce qui compte c’est le projet pour l’Europe

 Mardi 20 février, les députés ont approuvé, en première lecture, le projet de loi relatif à l’élection des représentants au Parlement Européen.

 

Pour R&PS, alors qu’il devient urgent de retisser du lien entre l’Union Européenne, les citoyens et les territoires, le retour à la liste unique à l’échelle de tout l’Hexagone n’est pas de nature à répondre à cette préoccupation ni à la nécessaire construction d’une Europe des Peuples et des Régions plus démocratique.

Lire la suite

Emmanuel Macron à contre-courant de l'histoire

Après le discours du président Emmanuel Macron sur l’avenir de la Corse, R&PS tient à réagir fermement. A Bastia, le gouvernement français a raté son rendez-vous avec le peuple corse et - surtout - avec l’Histoire.

 

Emmanuel Macron avait l’opportunité d’écrire une nouvelle page des relations entre la République et les territoires, de décliner son « pacte girondin » et de faire rentrer la France dans le XXIème siècle. C’est une occasion manquée, un échec.

Lire la suite

Pour un dialogue sans tabous ni préalables entre l’Etat et la Corse 

Suite à leur victoire à une majorité absolue en voix et en sièges, en décembre dernier, les dirigeants nationalistes de la Collectivité de Corse ont été reçus par les représentants de l’Etat. Cette rencontre est une première. Elle témoigne d’une prise en compte, par les autorités, du résultat des urnes et de l’aspiration du peuple corse à cheminer vers la reconnaissance de sa pleine capacité politique par la seule voie de la paix et de la démocratie. 

 

Lire la suite

L’Espagne n’est plus une démocratie !

Régions et Peuples Solidaires exprime son indignation contre l’incarcération pour motifs politiques des dirigeants démocratiquement élus de la Generalitat de Catalogne.

 

Après déjà deux mois de détention préventive pour un simple délit d’opinion, le Tribunal d’exception madrilène a décidé de prolonger la détention d’Oriol Junqueras et de ses compagnons.

Lire la suite