Européennes 2019: les cinq leçons de la carte des résultats

La Corse offre aux Verts leur meilleur score régional (21,97%)

 

En Corse, où le Rassemblement national (RN) est traditionnellement faible aux élections locales et fort aux élections nationales, le parti de Marine Le Pen arrive en tête, avec 27,74% des voix. L’ex-Front national gagne quelque 5000 voix par rapport à 2014. Mais la plus forte progression vient des Verts, alliés aux régionalistes cette année, et soutenus par les autonomistes corses au pouvoir dans l’île depuis 2015. Arrivée deuxième, la liste de Yannick Jadot obtient 21,97% soit près de 19.000 voix, contre 4,38% en 2014. Il s’agit de son meilleur score régional. Cette progression est toutefois en trompe-l’œil. Lors du précédent scrutin, il y a cinq ans, EELV et le parti régionaliste «Régions et peuples solidaires» (R&PS) avaient fait campagne en ordre dispersé. Les écologistes avaient alors obtenu 4,38% des voix (3500 voix), contre 21,51% pour les régionalistes (environ 17.000 voix). Ils avaient donc 1500 voix de plus en étant séparés.

François Alfonsi, député européen. Envers et contre tout

Élu au parlement européen en 2009, le maire d’Osani avait perdu son siège lors des élections de 2014. En renouant avec EELV, et malgré l’absence de soutien d’une grande partie des nationalistes, François Alfonsi fait son retour dans l’hémicycle strasbourgeois.

 

Sur la liste menée par Yannick Jadot, qui a réalisé plus de 23% hier soir, François Alfonsi pointait en neuvième position. Une position plus qu'honorable, qui lui a permis d'être élu. Une position qui était due à son statut de chef de file de la fédération Régions & Peuples Solidaires.

 

Le R&PS, c'est une fédération qui réunit des partis politiques régionalistes ou autonomistes de France. 

 

Lire la suite

Européennes : le Parlement plus fragmenté que jamais

En Corse, les écolos deuxième grâce à leur alliance avec les régionalistes

 

Avec 23 % en Haute-Corse et 21 % en Corse-du-Sud. Yannick Jadot obtient d'excellents scores sur l'île de Beauté. Le fruit de son alliance avec les régionalistes, au pouvoir en Corse avec l'autonomiste Gilles Simeoni. C'est d'ailleurs un autre Corse, François Alfonsi, qui figurait en neuvième position sur la liste d'Europe Écologie-Les Verts au nom du mouvement Régions et Peuples solidaires. 

 

 

Une alliance historique et cohérente dans la mesure où les écologistes ont toujours été favorables à une "Europe des régions" et portent un discours fédéraliste qui contraste avec le jacobinisme de la plupart des grands mouvements politiques français. Ces bons scores n'empêchent toutefois pas le Rassemblement national de triompher. Jordan Bardella obtient en effet 26 % des voix en Haute-Corse et près de 30 % en Corse-du-Sud. 

François Alfonsi, seul euro-député pour la Corse

La Corse aura, à nouveau, un député à Bruxelles. Il s'agit de François Alfonsi, neuvième sur la liste conduite par Yannick Jadot, la liste Europe Ecologie Les Verts, créditée au niveau national de 12,8 % des suffrages exprimés.

 

La liste d'Europe Ecologie, sur laquelle figure François Alfonsi, arrive en troisième position, juste derrière celle du Rassemblement National et celle de La République En Marche. François Alfonsi était le seul co-lisitier corse en "position d'éligibilité". Il siégera donc pour cinq ans au Parlement européen.

Lire la suite

Gilles Simeoni : "Ne pas voter pour François Alfonsi est une faute politique grave"

A l'occasion du meeting de clôture de campagne de François Alfonsi, candidat de Femu a Corsica aux élections européennes 2019, plus de 120 personnes étaient réunis ce mercredi 22 mai, à la salle polyvalente de Lupinu. Dernier virage avant les élections qui auront lieu les 25 et 26 mai prochains, celui qui représente la liste écologique conduite par Yannick Jadot -Europe Ecologie Les Verts : Régions et Peuples Solidaires- est revenu sur l'importance pour la Corse d'avoir son mot à dire dans les hautes-sphères européennes.

Lire la suite

"La biodiversité n'est pas uniquement naturelle, elle est aussi culturelle"

TRIBUNE - Le patron d'EELV David Cormand et deux autres colistiers écologistes appellent à "reconnaître êtres humains et animaux". Ils souhaitent que l'Europe "pense le changement depuis les territoires".

 

La tribune du patron d'Europe Ecologie - Les Verts, David Cormand, de Lydie Massard et de François Alfonsi, tous candidats aux élections européennes sur la liste emmenée par Yannick Jadot : "Les écologistes comme les autonomistes aiment rappeler que pour être efficace, il est nécessaire de 'penser local et agir global'. Ce slogan a tellement été utilisé par les uns et les autres qu'au fil du temps, il s'est affadi. Il reste pourtant une boussole pour quiconque a l'ambition de réconcilier l'être humain avec son milieu.

Lire la suite

Européennes : pourquoi les autonomistes corses et les régionalistes soutiennent-ils la liste EELV ?

L'autonomiste Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de Corse, était présent mardi soir au dernier meeting de la liste écologiste de Yannick Jadot. Des militants régionalistes sont également présents sur cette liste. Des soutiens qui s'inscrivent dans une logique d'alliance déjà ancienne.

 

"Les Corses ont fait de l'écologie comme Monsieur Jourdain faisait de la prose : sans le savoir." Le dernier meeting de campagne d'EELV, mardi soir, comptait parmi ses invités d'honneur l'élu nationaliste Gilles Simeoni. A la tribune, le président du Conseil exécutif de Corse est venu apporter un ultime soutien à la liste conduite par Yannick Jadot, qui compte parmi ses membres six personnalités régionalistes, dont François Alfonsi - à la 9e place, position éligible -, ex-député européen déjà élu en 2009 avec les écologistes, et membre de Femu a Corsica, parti autonomiste corse. 

Lire la suite

Européennes. Soutien des maires de Carhaix et Langonnet à la liste EELV

Un point presse, tenu sur le site de Vorgium afin d’illustrer ce à quoi peuvent contribuer les subventions européennes, a donné l’occasion aux maires de Carhaix et Langonnet de contribuer à la campagne d’EELV pour les élections de dimanche prochain, en présence de trois membres de cette liste. Le secrétaire régional d’EELV et des militants UDB étaient venus en renfort.

 

 

En préambule à la réunion publique organisée samedi à 18 h à la mairie de Carhaix, un point presse réunissait deux membres de la liste de Yannick Jadot pour les élections européennes, la Pontivyenne Lydie Massard (14e position) et l’ex-député européen, maire corse d’Osani, François Alfonsi (9e position), les maires de Carhaix et Langonnet, Christian Troadec et Christian Derrien, le député de la 4e circonscription du Morbihan, Paul Molac, le secrétaire régional d’EELV, Yves Nédellec et quelques membres de l’UDB. Ils ont été rapidement rejoints par un autre colistier, William Lajeanne (17e position). L’occasion pour ces personnalités de (re) préciser leurs positions dans le cadre de cette courte campagne qui arrive à sa dernière semaine.

Lire la suite

François Alfonsi aux européennes : "Le message des écologistes fait écho aux priorités de la majorité nationaliste"

François Alfonsi (Femu a Corsica) en neuvième position sur liste Europe Ecologie Les verts est le seul corse susceptible de siéger au prochain Parlement européen. A huit jours de la consultation François Alfonsi, qui sollicitera pour la circonstance un second mandat, s'exprime sur CNI. Pour lui une seule question se pose aux électeurs nationalistes : la majorité à l’Assemblée de Corse, qui compte aussi trois députés, sortira-t-elle oui ou non renforcée si un député européen nationaliste est élu dimanche prochain ? Pour lui la réponse ne fait aucun doute...

Lire la suite

Narbonne : François Alfonsi en visite à l’Ostal Occitan

9e sur la liste EELV menée par Yannick Jadot, François Alfonsi est passé par Narbonne pour sa campagne.

 

 

À quelques jours du vote, Jean-Pierre Laval du collectif Pais Nostre recevait le candidat du parti Régions et peuples solidaires François Alfonsi, placé en 9e position sur la liste Europe Écologie Les Verts menée par Yannick Jadot.

 

« C’est la 3e fois que nos partis s’associent pour une élection européenne, explique celui qui est aussi maire d’Osani, en Corse. Au sens politique, nous empruntons des chemins différents, mais qui convergent notamment sur les grandes causes écologistes, qui dépassent les États ». La liste espère obtenir de bons résultats en France, mais aussi et surtout en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas, où la cause écologiste a pris un peu plus d’ampleur ces dernières années. « Les partis autonomistes progressent partout en Europe, et cette campagne est l’occasion d’ouvrir un espace politique à ceux qui veulent défendre leur identité et promouvoir la diversité ».

Lire la suite

Européennes : en Corse, les nationalistes jouent la carte des Verts

L'alliance historique entre autonomistes et écologistes ambitionne de porter la voix de l'Europe des régions à Strasbourg et compte « internationaliser la question corse ». 

 

De notre correspondant en Corse, Julian Mattei

 

Comme un poisson dans l'eau. À peine débarqué de son avion, vendredi 3 mai sur le tarmac de l'aéroport de Bastia-Poretta (Haute-Corse), Yannick Jadot est déjà entouré de ses soutiens. Gilles Simeoni, le président nationaliste du conseil exécutif de Corse, est là. Les principaux leaders du parti autonomiste Femu a Corsica (« Faisons la Corse ») l'accueillent à bras ouverts. Il faut dire que le candidat d'EELV aux élections européennes n'est pas en terrain inconnu dans l'île. Sur la liste qu'il conduit figure en position éligible le nationaliste François Alfonsi. Ce sexagénaire rompu au combat politique a pu se hisser à la 9e place via un accord des autonomistes avec la fédération Régions et peuples solidaires (R&PS), qui regroupe les partis régionalistes de France.

Lire la suite

Yannick Jadot : "François Alfonsi sera le député corse de ce Parlement européen !"

La tête de liste d’EELV aux élections européennes, Yannick Jadot, était samedi à Bastia pour soutenir François Alfonsi (Femu a Corsica) qui se trouve en neuvième position sur liste Europe Ecologie Les verts. Sur le marché de Bastia, à l'hôtel de ville, lors d'une conférence de presse dans les jardins suspendus du Palais des Gouverneurs ou bien encore à a fiera di u casgiu di Venacu, Yannick Jadot, qui a appelé à la mobilsation pour le 26 Mai , a répété à l'envi la même phrase : "vous allez voir que François Alfonsi sera le député corse de ce parlement européen ".

Lire la suite

Soutien de François Alfonsi, José Bové se déplace en Corse

Hier, lors d’une journée marathon, le député européen et le candidat insulaire EELV ont visité plusieurs exploitations agricoles dans la région ajaccienne. La tournée s’est achevée sur l’exploitation de Pierre Alessandri.

 

La journée auprès des agriculteurs locaux s’est déroulée dans une ambiance festive, sous un soleil de plomb. Vers 15 heures, alors que le convoi prend la route du Mandriolu, où se trouve l’exploitation de Pierre Alessandri, l’atmosphère devient plus pesante. Au diapason, le ciel se charge au même moment de lourds nuages.

Lire la suite

Européennes : François Alfonsi (EEV) à la rencontre des agriculteurs avec José Bové

Une journée au pas de course pour François Alfonsi, candidat à l’élection européenne sur la liste EEV. Le très médiatique député européen José Bové était venu apporter son soutien au maire d’Osani. Au programme de ce 1er Mai : plusieurs rencontres avec des agriculteurs de la région ajaccienne. L’occasion de revenir sur les thèmes de prédilections du candidat nationaliste avec notamment les ESA et l’agriculture biologique. Mais l’actualité a voulu que les fraudes aux aides agricoles et la nouvelle PAC s’invitent au débat.

 

Devant les décombres de sa distillerie entièrement ravagée par l’incendie déclenché dans la nuit de vendredi à samedi, Pierre Alessandri ne peut cacher son émotion. L’enquête en cours privilégie, selon le procureur, une réaction criminelle  liée aux positions syndicales de l’exploitant. 

Lire la suite

José Bové fustige « les pratiques mafieuses » en Corse

Le député européen José Bové (Verts/ALE), qui ne se représente pas pour les européennes, a fustigé mercredi, en visite en Corse, « les pratiques mafieuses et des personnes qui utilisent l'outil de la Pac pour servir des intérêts particuliers ».

 

José Bové était présent en Corse pour « soutenir » François Alfonsi candidat insulaire en quatorzième position sur la liste Europe écologie les verts (EELV) conduite par Yannick Jadot. Il y a surtout été question d'agriculture, dans un contexte insulaire assez tendu. « Il existe des pratiques mafieuses et des personnes qui utilisent l'outil de la politique agricole commune(Pac) pour servir des intérêts particuliers », a lancé José Bové face à Pierre Alessandri, leader du syndicat Via Compagnola pour la Corse-du-Sud, adhérent de la confédération paysanne, qui a vu son exploitation détruite dans un incendie criminel, vendredi soir à Sarrola-Carcopino, près d'Ajaccio.

Lire la suite

José Bové en soutien à la campagne européenne de François Alfonsi

José Bové était en visite dans la périphérie d'Ajaccio, ce mercredi 1er mai, pour soutenir François Alfonsi, candidat en 9eme place sur la liste Europe Écologie Les Verts. Défense du Padduc, agriculture biologique, ont été abordées tout au long de la journée. 

La commune de Cuttoli, en surplomb de la baie d'Ajaccio, comme illustration du conflit entre les terres agricoles et l'urbanisation. 

 

Depuis l'exploitation de Jean-Michel Casalta, éleveur bovin et caprin, José Bové est venu défendre les espaces stratégiques agricoles (Esa) du Padduc (plan d’aménagement et de développement durable de la Corse). 

Ils sont menacés d'annulation devant la justice administrative. « J’ouvre le journal et je vois que le Padduc est remis en cause. Ça va poser un vrai problème, on risque d’entrer dans une période de quelques mois, je n’espère pas plus, où n’importe quoi va pouvoir continuer à se faire. Ce qu’il faut, c’est clairement qu’il y ait des règles et que ces règles préservent l’espace agricole qui soit inviolable. Il faut arrêter le mitage du territoire », dénonce José Bové. Il arrive en soutien à la campagne de François Alfonsi, candidat au Parlement européen.

 

Lire la suite

Européennes : Lydie Massard, première Bretonne sur la liste EELV

Habitante de Pontivy (Morbihan), Lydie Massard est candidate aux élections européennes. Elle figure en 14e position sur la liste de Yannick Jadot (EELV). Responsable de la fédération du Morbihan de l’Union démocratique bretonne (UDB) depuis deux ans, Lydie Massard est candidate aux Européennes. Cette Pontivyenne figure en 14e place sur la liste nationale Europe Écologie Les Verts. Elle est aussi la première Bretonne de cette liste.

Lire la suite

Élections européennes. François Alfonsi : « EELV c’est la seule liste qui a permis à un corse d’être en position éligible »

Celui qui a siégé comme euro député de 2009 à 2014 sera de retour sur la liste Europe Écologie Les Verts (abrégé en EELV) auprès de Yannick Jadot. De nombreux soutiens étaient venus à l’ouverture de sa permanence ajaccienne ce mardi 9 avril.

 

Ce mardi 9 avril François Alfonsi a inauguré sa permanence à Ajaccio. Candidat aux élections européennes sur la liste de Yannick Jadot en position éligible, il bénéficie de l’appui des « régionalistes » avec Régions et Peuples Solidaires et des écologistes avec Europe Ecologie Les Verts.  

  

A l’occasion de l’ouverture de sa permanence, le candidat a livré sa vision de l’Europe et l’importance d’avoir la Corse représentée en Europe 

Lire la suite

EUROPÉENNES : "OUI AU PAYS CATALAN" PRÉSENT SUR LA LISTE CONDUITE PAR YANNICK JADOT

Le parti "Oui au pays catalan" est membre de la fédération "Régions et peuples solidaires". C’est à ce titre qu’une candidate locale a intégré la liste conduite par l’écologiste Yannick Jadot pour les élections européennes du 26 mai prochain.

 

Amélie Cervello est à la 34e place de la liste. Cette jeune maman de 36 ans n’est pas catalane d’origine, mais réside et travaille dans le département depuis des années. 

 

"Je suis native de l'Aude, explique-t-elle, mais je suis arrivée ici à l’âge de 11 ans. Je me suis immédiatement sentie chez moi et je suis profondément attachée à ce département et au pays catalan. Je milite d’ailleurs activement depuis la création du mouvement catalaniste. Ce qui m’a décidé d’y adhérer c’est l’intégration forcée dans la méga région Occitanie." 

Lire la suite

Régions et peuples solidaires en campagne

À deux mois des élections européennes, où régionalistes et écologistes feront liste commune, François Alfonsi et Lydie Massard, candidats de la fédération de Régions et peuples solidaires (R & PS), ont animé une réunion publique ce samedi 6 avril, à Carhaix, en présence du député du Morbihan Paul Molac et du secrétaire régional d’Europe Écologie Les Verts, Yves Nedellec. Le maire d’Osani, désigné chef de file de R & PS pour ces élections, figure en 9e position sur la liste EELV, conduite par Yannick Jadot. De son côté, Lydie Massard, cuisinière à Pontivy, membre de l’Union démocratique bretonne depuis cinq ans, est 14e. Deux positions, qui pour François Alfonsi offrent « une chance raisonnable d’éligibilité » aux candidats régionalistes.

Lire la suite

EELV et Régions et peuples solidaires main dans la main pour les élections européennes

LYDIE MASSARD POUR LA BRETAGNE ET FRANÇOIS ALPHONSI POUR LA CORSE ONT REJOINT LA LISTE ÉCOLOGISTE. LES CANDIDATS SE SONT RÉUNIS À CARHAIX POUR PRÉSENTER LEUR PROJET.

 

Une réunion des candidats de Régions et peuples solidaires présents sur la liste EELV de Yannick Jadot pour les élections européennes (23 mai), a eu lieu dans les locaux de Ti Ar Vro, samedi 6 avril. Le Corse François Alphonsi, du parti Femu a Corsica et la Bretonne Lydie Massard, membre de l’UDB, sont respectivement en 9e et 14e position sur la liste de l’écologiste. Une alliance qui pourrait surprendre mais qui n’est pourtant pas contre-nature comme l’explique l’ex-député européen François Alphonsi : « Les convergences sont fortes entre régionalistes et les écologistes. C’est bien plus que des arguments de circonstance. Nous voulons préserver notre quotidien et notre culture et les écologistes l’environnement » , plaide l’édile.

Lire la suite

Élections : écologistes et régionalistes unis

C’est à Orange, invités par Anne-Marie Hautant, conseillère d’opposition à la mairie et membre du Partit occitan, que François Alfonsi, membre du parti Régions et peuples solidaires, ainsi que Sylvie Fare, membre d’EELV, sont venus lancer la campagne d’EELV pour les élections européennes dans le Vaucluse.

Lire la suite

François Alfonsi. Neuvième sur la liste écologico-régionaliste de Yannick Jadot, il croit à un deuxième mandat de député européen malgré l’appel à l’abstention

Vous êtes seulement en neuvième position. Régions et Peuples solidaires aurait mal négocié avec les Verts de Yannick Jadot ?

 

Ma position correspond exactement au rang que j'occupais en 2009, deuxième sur la liste du Sud-Est, lorsque j'ai été élu.

 

En dix ans, vous auriez pu espérer une progression...

 

 

Sans doute, mais ce sont les contraintes de la négociation. Cependant, c'est une place raisonnablement éligible même si ce n'est pas gagné d'avance. Les sondages nous situent dans la zone où je peux espérer être élu, d'autant qu'en l'état actuel des choses, de toutes les personnalités corses engagées dans la campagne, je suis la seule en situation de pouvoir siéger au Parlement européen. Avec 9 %, notre audience actuelle, tout dépendra du nombre de listes qui passeront sous la barre des 5 %, mais notre marge de progression est bien réelle et avec un ou deux points de plus, ça passera.

Lire la suite

Nantes. L’UDB s’allie aux écolos pour les européennes

Un Nantais, Aurélien Boulé, figurera sur la liste conduite par Yannick Jadot. Cette alliance avec EELV vaut pour les élections européennes. Et pour les municipales ? Le jeu reste ouvert…

 

Certes, il ne sera pas en position éligible. Mais Aurélien Boulé se dit « heureux de s’inscrire dans cette campagne pour les européennes » . Âgé de 34 ans, ce militant nantais de l’UDB sera en 65e position sur la liste conduite par Yannick Jadot.

Lire la suite

Élections européennes l'UDB fait liste commune avec EELV

L'UDB (union démocratique bretonne) participera aux élections européennes du 26 mai sur la liste EELV ((Europe Écologie - Les Verts). Le Nantais Aurélien Boulé figurera sur la liste.

 

Priorités de l'UDB, qui défend une région Bretagne à cinq départements ? « La démocratie, l'environnement, les transports, la justice sociale et territoriale. » L'UDB, qui contribue à la vie politique en Loire-Atlantique depuis les années 1970, compte deux élus à Nantes : Pierre-Emmanuel Marais, conseiller délégué et conseiller métropolitain, et Sonia Meziane, conseillère municipale.

 

Lire la suite

Élections européennes : EELV renoue avec les régionalistes et place François Alfonsi en position éligible

Les Verts ont officialisé, ce jeudi 21 mars, leur alliance avec la fédération Régions & Peuples Solidaires, regroupant les différentes forces régionalistes en vue des élections européennes. Parmi eux, le Corse François Alfonsi, déclaré chef de file du mouvement et placé neuvième sur la liste de Yannick Jadot, baptisée "Verts-Alliance Libre Européenne".

 

L'ancien député européen est l'un des deux seuls candidats du mouvement régionaliste en position éligible, avec la candidate bretonne Lydie Massard, en 14e position. Le Pays Basque aura aussi son candidat, plus bas sur la liste.

François Alfonsi croit à un deuxième mandat, malgré l'appel de son ancien parti, le Parti de la Nation Corse (PNC), et de Corsica Libera, à l'abstention. Le maire d'Osani avait siégé à Strasbourg de 2009 à 2014.

 

Il n’y a pas d’autres candidats placés sur des listes en mesure d’être élus, donc je peux être au-delà des nationalistes, le candidat de la Corse 

Lire la suite

Européennes: partenariat «renoué» entre EELV et régionalistes

La liste menée par Yannick Jadot pour les élections européennes comprendra deux régionalistes en positions éligibles, un «partenariat» avec cet «affluent de l'écologie» qui n'avait pas été conclu en 2014, a annoncé aujourd'hui EELV.

 

Ces deux candidats, le Corse François Alfonsi en neuvième position et la Bretonne Lydie Massard en 14e position, sont issus de la fédération de mouvements Régions et peuples solidaires (RPS). Deux autres de ses membres représenteront l'Occitanie et le Pays Basque.

Lire la suite

Lucien Betbeder candidat sur la liste R&PS aux européennes

Lucien Betbeder devrait faire partie des candidats Régions et peuples solidaires aux européennes dans la liste d'EELV. © Bob EDME

Le maire de Mendionde et président du Biltzar des maires du Pays Basque a accepté la proposition de la fédération Régions et peuples solidaires (R&PS) d’intégrer la liste qui se présentera au scrutin européen prévu le 26 mai prochain. Il y voit l’occasion de porter la voix des diversités culturelles.

 

“C’est très récent, ce n’est même pas encore confirmé” confie Lucien Betbeder. “François Alfonsi [chef de file de la liste R&PS] m’a appelé pour savoir si j’étais prêt à aider R&PS. Cela a été une surprise pour moi, mais s’ils pensent que je peux apporter quelque-chose, pourquoi pas ! J’y suis plutôt favorable”.

Lire la suite

Verte et régionaliste

Une liste commune entre Europe écologie les Verts (EELV) et la fédération Régions et peuples solidaires (RPS), dont est membre Unser Land, se dessine pour les élections européennes du 26 mai. Côté régionalistes, en haut de liste devraient figurer le Corse François Alfonsi (Parti de la nation corse), déjà député européen entre 2009 et 2014, et la Bretonne Lydie Massad (Union démocratique bretonne). Un tel accord entre écolo et régionalistes n’est pas nouveau pour les européennes. Il avait été inauguré par Antoine Waechter , il y a 30 ans. L’Alsacien voulait remercier les Corses de lui avoir trouvé les signatures qui lui manquaient pour se présenter à la présidentielle de 1988. En 1989, Antoine Waechter et Solange Fernex avaient alors été élus députés européens en compagnie de l’autonomiste corse Max Siméoni.

François Alfonsi candidat "éligible" aux Européennes

L'ancien député européen, membre du PNC, a été officiellement désigné par le conseil fédéral de "Peuples et régions solidaires" comme chef de file et sera neuvième sur la liste écologiste conduite par Yannick Jadot.

 

La fédération Régions et peuples solidaires (R&PS) a officiellement investi ce lundi, François Alfonsi, pour être son chef de file à l'élection du 26 mai au Parlement européen. Après avoir validé, l'été dernier lors de son congrès à Bayonne, sa plateforme de programme "Dépasser l'Europe des États", son conseil fédéral a décidé de reconstruire le partenariat historique avec les écologistes initié en 1989. Cette alliance avait alors permis l'élection de Max Simeoni, l'oncle de Gilles Simeoni, puis celle de François Alfonsi vingt ans plus tard.

Lire la suite

Elections européennes 2019 : François Alfonsi conduira les « régionalistes »

Pour les élections européennes 2019 Régions et peuples solidaires et écologistes feront liste commune. Plusieurs représentants de R&PS figureront sur la liste en position raisonnablement éligible. 

Le chef-de-file a également été investi. R&PS a décidé de renouveler sa confiance à François Alfonsi pour conduire les « régionalistes » dans cette campagne des européennes. François Alfonsi, maire d’Osani, représentant de la majorité territoriale de Corse et soutenu par son président Gilles Simeoni, a été député européen de 2009 à 2014. Il a permis, alors, l’adoption par le parlement européen d’un rapport sur les langues menacées ainsi que l’émergence, au sein de l’Union Européenne, des « Régions Intermédiaires » pour que les aides allouées au développement régional soient réparties plus équitablement. 

Victoria Leonardi

Lire la suite

Régions et Peuples Solidaires pour une Europe plus proche des citoyens

Le climat national actuel n'est certes pas favorable. Et en ces temps de tensions sociales, terreau de tous les populismes, parler d'Europe n'est pas porteur. Qu'importe, le parti Régions et Peuples Solidaires (RPS) - "le seul à avoir sa permanence nationale à Toulon", s'amuse Pèire Costa, son directeur - a décidé de se lancer dans la bataille.

 

Refusant de réduire les élections du 26 mai prochain à un référendum contre la politique de Macron, RPS, dont quatre députés ont participé récemment à la création du groupe parlementaire "Libertés et Territoires", veut y voir une occasion unique de changer de politique européenne.

Lire la suite

Le « rêve européen » des partis régionalistes

Les partis autonomistes ou indépendantistes réunis dans la fédération « Régions et Peuples solidaires » soutiennent l’idée d’une Europe fédérale.

 

Si des partis français critiquent la construction européenne jusqu’à vouloir en sortir, certains y voient à l’inverse un moyen de faire avancer leurs idées en contournant ce qui y fait obstacle en France. C’est en particulier le cas de « Régions et Peuples solidaires », fédération de partis autonomistes ou indépendantistes modérés, qui vient de finaliser la rédaction de sa plate-forme programmatique pour les élections européennes de 2019.

Lire la suite

Regions et peuples solidaires et le réferendum en Nouvelle-Caledonie

Dans un communiqué de presse parvenu à notre rédaction, Régions et Peuples Solidaire évoque le référendum qui va se dérouler en Nouvelle-Calédonie dimanche prochain. "165 ans après le début de la colonisation française de la Kanaky et près de 30 ans après le référendum ayant validé les accords de Nouméa, les Néocalédoniens auront enfin le droit de décider eux-mêmes de leur avenir" indique le communiqué de Régions et Peuples Solidaires qui défend le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

Lire la suite

Porter à l’Europe la voix des régions et des mouvements sociaux

Le congrès de Régions et peuples solidaires (R&PS) s’est achevé ce samedi 25 août avec l’adoption d’un programme et une stratégie commune, en vue des élections européennes de 2019.

 

Construire une Europe solidaire des peuples pour dépasser l’Europe des Etats, tel sera le fil rouge de la campagne de Régions et peuples solidaires jusqu’au prochain scrutin européen qui se tiendra le 26 mai 2019. Même si la tête de liste de la fédération des partis régionalistes n'est pas encore connue, les membres de R&PS assurent d’ores et déjà qu’elle sera corse. Objectif : se rassembler d’abord, puis créer des alliances, en particulier avec les Verts, partenaires historiques de la fédération R&PS, qui entend bien porter aussi la voix des mouvements sociaux des divers territoires jusqu’aux hautes sphères du Parlement européen.

Lire la suite

A Bayonne, les régionalistes en congrès

POLITIQUE Réunie à Bayonne, la fédération autonomiste se prépare aux élections européennes

 

Samedi s’est achevée la 23e Université d’été de Régions et peuples solidaires (R&PS), une fédération de partis autonomistes. Des délégations de toutes les régions représentées étaient présentes. La fédération, dont quatre députés nationaux sont membres, était réunie pour définir sa feuille de route en vue des élections européennes de mai 2019. Elle devait annoncer son programme, sa stratégie et le nom de sa tête de liste. « Nous avons tenu notre promesse», a affirmé Roccu Garoby, membre corse de R&PS, lors d’une conférence de presse. Pourtant, tout n’a pas été clairement annoncé.

Lire la suite

Elections européennes 2019 : tout est (presque) prêt chez Régions et Peuples Solidaires

La fin, samedi, à Bayonne de l'université d'été de "Régions et Peuples Solidaires". Une édition destinée à préparer les futures élections européennes de mai 2019.

 

La fin samedi à Bayonne de l'université d'été de "Régions et Peuples Solidaires". Une 23e édition qui a réuni durant trois jours les organisations régionalistes et des partis nationalistes de tout l'hexagone.

Lire la suite

Montée des revendications régionalistes et nationalistes : la balle est dans le camp de l'Etat

La semaine dernière, la 22ème Université d’été de la Fédération Régions et Peuples Solidaires, dont fait partie pour l’île le PNC, était organisée en Alsace. Cette Fédération qui existe depuis 23 ans réunit chaque année différents partis de nations dites sans Etat afin de débattre de questions politiques de la plus haute importance. Au-delà des grands thèmes majeurs assez classiques, d’autres sujets, plus d’actualité sont abordés. Face aux résultats électoraux enregistrés en Corse, avec l’élection de trois députés nationalistes, mais aussi dans les autres régions à forte identité, la revendication régionaliste connaît une montée en puissance. Une situation que l’Etat ne pourra plus nier encore longtemps, selon le président de l’Alliance Libre Européenne et porte-parole de Régions et Peuples Solidaires.

Lire la suite

Les élections législatives ont fissuré le mur jacobin

C'est le constat unanime mis en exergue lors des 22ème universités d'été des Régions et Peuples Solidaire qui se déroule actuellement en Alsace. La Corse et la collectivité unique ont été pris comme modèle à suivre...

Lire la suite

Les régionalistes ont le vent en poupe

 Longtemps marginalisés dans une France imprégnée d’une centralisation multiséculaire, les partis régionalistes obtiennent des succès électoraux grandissants. La fédération Régions et Peuples solidaires, qui réunit les principaux d’entre eux, tient son université d’été du 24 au 26 août 2017 à Kintzheim (Bas-Rhin)

Lire la suite