ÉLECTIONS MUNICIPALES ET INTERCOMMUNALES 2020: CONTRIBUTION DE R&PS AU DEBAT

Depuis maintenant dix ans, la France est engagée dans un processus de recentralisation qui se fait contre les territoires.

 

Lancé par Nicolas Sarkozy en 2010, prolongé par François Hollande et maintenant aggravé par Emmanuel Macron, le « big-bang territorial », comme on l’appelle, ne cesse de déposséder les collectivités territoriales de leurs moyens d’action.

 

Les communes, échelon de base du mille-feuille administratif, ont été les plus affectées par ce cycle de réformes mené à marche forcée par l’État.

 

D’abord privées d’une grande partie de leurs ressources propres quand la taxe professionnelle puis plus récemment la taxe d’habitation ont été supprimées, les communes ont vu en parallèle leurs recettes s’effondrer quand François Hollande et Emmanuel Macron ont taillé dans les dotations aux collectivités territoriales pour faire des économies.

Lire la suite

49.3 sur les retraites : un nouveau passage en force du Gouvernement

Déposé à l’Assemblée nationale fin janvier, le projet de loi sur les retraites, mal ficelé, mal préparé et même critiqué par le Conseil d'État, ne sera finalement pas débattu au Parlement. Samedi soir, en activant l’article 49 alinéa 3 de la Constitution, Edouard Philippe a, en effet, coupé court à tout débat de fond sur l’avenir des retraites : « circulez, y a rien à voir » ! 

 

Ce passage en force est un mépris du dialogue social par l’Exécutif. Pourtant, le vieillissement de la population est un enjeu de société. L’avenir du financement des retraites aurait mérité un grand débat. D’autant que toutes les études d’opinion et les nombreuses manifestations qui se sont déroulées depuis décembre, démontrent l’hostilité de la majorité des Français à la réforme voulue par Emmanuel Macron. Après le désir, de plus de démocratie, exprimé par la forte crise des Gilets Jaunes, gouverner en associant davantage les citoyens, les élus et les corps intermédiaires eut été la bonne méthode pour avancer sereinement vers une réforme des retraites. Mais force est de constater, une fois de plus, que le dialogue et la recherche du consensus ne sont pas des vertus usitées en Macronie.

Lire la suite

Adoption de la proposition de loi Molac : un pas pour nos langues

En première lecture à l’Assemblée nationale, la proposition de loi relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion du député breton Paul Molac, rattaché politiquement à Régions et Peuples Solidaires (R&PS) a été adoptée, jeudi 13 février.

 

Invoquant le risque d’inflation législative et le caractère suffisant des dispositions actuelles, le Gouvernement, par la voix de son ministre chargé de l’Education nationale, Monsieur Blanquer, avait exprimé un avis négatif sur l’ensemble des articles, à l’exception de deux. Malgré cette opposition, la proposition de loi a été adoptée à l’unanimité, après la réintroduction de haute lutte de dispositions initialement supprimées par la majorité en commission.

Lire la suite

Mesdames et Messieurs les député.e.s, votez la proposition de loi Molac sur les langues régionales !

Le 13 février, la Proposition de Loi (PPL) relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, sera débattue en séance à l’Assemblée Nationale. Déposée le 30 décembre dernier par le député breton Paul Molac qui est rattaché politiquement à Régions et Peuples Solidaires (R&PS), le texte est cosigné par tous les députés R&PS et soutenu par le groupe Libertés et Territoires auquel ils appartiennent.

Lire la suite