Tous nos communiqués

L’Assemblée Nationale trouve des fonds pour le Grand Paris… mais pas pour les Territoires

Le 16 novembre, l’Assemblée Nationale a voté la création d’une taxe additionnelle de séjour de 15 % en Île-de-France, ainsi qu’une fiscalité additionnelle sur les bureaux et les surfaces de stationnement afin de financer la Société du Grand Paris (SGP), chargée de l’aménagement du territoire à l'échelle de la métropole parisienne (transports, logements, commerces, etc.).

Lire la suite

Référendum en Nouvelle-Calédonie : les Calédoniens veulent décider eux-mêmes !

Après des années de lutte du peuple Kanak, parfois tragiques, qui ont conduit aux accords de Nouméa il y a tout juste vingt ans, le premier référendum d’autodétermination de la Nouvelle-Calédonie vient de se dérouler. Avec un taux de participation de 80,63%, les Calédoniens ont démontré leur envie de décider eux-mêmes de leur avenir. C’est une victoire de la démocratie.

Lire la suite

Hausse des prix du carburant : il faut accélérer la transition écologique et la décentralisation

Le prix des carburants atteint des sommets. Le 17 octobre dernier, selon le Ministère de la Transition Ecologie et Solidaire, le prix moyen TTC d’un litre de diesel en station service s’élevait à 1,52€ et à 1,55€ pour le Super Sans Plomb 95 (SP95). En un an, le prix du diesel a progressé de 23% et celui du Super Sans Plomb 95 de 15%.

Cette hausse accroît la fracture sociale et territoriale, déjà très marquée par l’organisation centralisée de la France, la métropolisation, l’étalement urbain et la division spatiale des activités par zonage. Les alternatives réelles aux transports polluants, collectifs et individuels, sont quasi-inexistantes, en particulier à la campagne. Et quand elles existent, elles sont souvent peu pratiques ou, eu égard à leur prix, prohibitives pour les précaires et les classes populaires.

Lire la suite

Référendum en Nouvelle-Calédonie. Un vote d'autodétermination, enfin! 

Dimanche prochain, soit 165 ans après le début de la colonisation française de la Kanaky et près de 30 ans après le référendum ayant validé les accords de Nouméa, les Néocalédoniens auront enfin le droit de décider eux-mêmes de leur avenir. Que le chemin fût long et difficile! Désormais, l'avenir de la Nouvelle-Calédonie ne dépend que de son peuple.

Lire la suite

Brexit : Bruxelles et Londres doivent respecter le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes!

Après l'échec du sommet européen d'hier, lié aux négociations sur le Brexit, Régions et Peuples Solidaires (R&PS) s'inquiète de la situation. En effet, si Bruxelles doit respecter le droit des Britanniques de quitter l'Union Européenne, Londres doit accepter le droit des Gallois, des Ecossais ou des Irlandais de choisir un autre avenir que celui des Anglais. Pour R&PS, le droit des peuples, ce n'est pas seulement celui des États, c'est celui de tous les peuples ayant ou non un État. 

Lire la suite

Inondations meurtrières : aléa climatique ou incurie humaine ?

Le pourtour méditerranéen vient une nouvelle fois d’être touché par des pluies diluviennes. Après les îles Baléares, la Tunisie et la Corse, c’est au tour de plusieurs départements méditerranéens de l’espace occitan d’être frappés. Routes submergées, ponts détruits, voitures emportées, quartiers engloutis et populations déplacées, morts par noyade, les premiers bilans humains et matériels sont déjà dramatiques.

Lire la suite

Toutes les langues sont universelles !

Le président de la République participait le 11 octobre en Arménie au sommet de la francophonie. A cette occasion, il a appelé à une francophonie « ouverte aux autres langues et au plurilinguisme ».

 

La fédération Régions et Peuples solidaires ne comprend pas l’acharnement d’Emmanuel Macron à vanter le plurilinguisme à l’international et à le nier si fortement sur le sol français. Car s’il a affirmé que « [le français] n’est pas une langue qui écrase les autres, c’est une langue qui se nourrit des autres », force est de constater que l’État français, lui, s’en charge en refusant aux langues dites "régionales" un statut officiel.

Lire la suite

Climat : agir avant qu’il ne soit trop tard en partant des territoires

Le réchauffement climatique est une réalité et les effets tels que « l’augmentation des extrêmes météorologiques, l’élévation du niveau de la mer et la diminution de la banquise arctique» sont d’ores et déjà tangibles. C’est pourquoi, mandaté à Paris par l’ONU lors de la COP21 de 2015, le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’évolution du Climat (GIEC) vient de rendre son rapport « sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5° ».

Lire la suite

Les territoires se rebiffent (et ce n’est pas fini) !

Les territoires ne sont pas, en France, maîtres de leur avenir. Ils doivent constamment s’en remettre au bon-vouloir de l’État qui décide, à sa guise, de leur périmètre géographique, de leurs ressources, de leurs moyens budgétaires, de leurs compétences, etc.

Lire la suite

Journée mondiale de la démocratie : Il faut rapprocher le pouvoir décisionnel des citoyens et des territoires

“ La démocratie paraît actuellement plus vulnérable qu’elle ne l’a été depuis des décennies “, a déclaré António Guterres, Secrétaire général de l'ONU dans un message relatif à la journée mondiale de la démocratie.

 

C’est un constat qui s’impose à la France aussi où les électeurs sont, de plus en plus, sommés de choisir entre le « despotisme éclairé » de la mouvance macronienne et le “populisme réactionnaire“ des extrêmes.

Lire la suite