Communiqué concernant les condamnations des prisonniers politiques catalans

Unser Land proteste contre les condamnations extrêmement sévères des prisonniers politiques catalans par la justice du régime espagnol et exige leur libération immédiate.

 

Nous avons appris avec consternation les condamnations extrêmement sévères des prisonniers politiques catalans, peines allant jusqu’à treize ans de prison ferme. 

 

Alors que ces dirigeants réélus en prison ou en exil avaient exercé le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes en organisant un référendum démocratique, voilà que l’état espagnol, loin de trouver des solutions d’apaisement et de concorde, prend des mesures provocatrices contre le Peuple catalan, mesures qui ne peuvent qu’entraîner la résistance, la violence, voire la guerre civile au pire.

 

Unser Land apporte son soutien indéfectible au Peuple catalan, exige la libération immédiate des prisonniers politiques et s’étonne de la passivité de l’Europe alors que la plupart des condamnés viennent d’être élus par le Peuple catalan au Parlement européen. Ils devaient siéger pour la plupart, dans le groupe parlementaire Alliance Libre Européenne/Les Verts dont est membre Unser Land. 

 

Nous condamnons également le soutien du président Macron au régime espagnol dans la crise catalane. 

Lire la suite

Condamnation des leaders catalans : une décision politique irresponsable et une grave entrave à la démocratie

La Cour suprême espagnole vient de condamner, ce lundi, à plus de 99 ans cumulés de prison ferme neuf leaders politiques, élus ou responsables d’organisations civiques pour leur rôle dans le processus d’autodétermination de la Catalogne pourtant démocratique.

 

La répression menée par l’État espagnol en Catalogne depuis le référendum d’autodétermination du 1er octobre 2017, qui s’est traduite le jour du vote par des violences policières puis par l’incarcération à titre préventif ou l’exil des leaders indépendantistes n’a pas permis de résoudre la crise en Catalogne. La condamnation à de la prison ferme loin de refermer la brèche va l’aggraver. Le problème en Catalogne est politique et seul le dialogue permettra la sortie de crise.

 

L’autodétermination n’est pas un délit mais un droit reconnu par la communauté internationale. Le motif de sédition retenu contre les responsables catalans confirme la nature politique du procès. Tous les prisonniers et exilés catalans doivent, par conséquent, êtres amnistiés.

Lire la suite

Solidarité catalano-alsacienne

Unser Land appelle le peuple alsacien à soutenir le peuple catalan dans son combat pour la justice et la démocratie.

 

Une manifestation organisée par les mouvements catalans se tiendra ce mardi 2 juillet à partir de 9 heures, à Strasbourg, devant le parlement européen pour dénoncer l’injustice dont sont victimes les députés européens catalans élus en mai dernier. En effet, ni Oriol Junqueras, retenu en prison par l’État espagnol, ni Carles Puigdemont, contraint à l’exil en Belgique, ne pourront être investis ce 2 juillet. Il s’agit clairement d’un déni de démocratie, d’un affront fait au peuple catalan. Plus généralement, la manifestation soutiendra les prisonniers politiques catalans.

Lire la suite

L’auto-détermination n’est pas un crime alors libérez les prisonniers politiques catalans ! 

Aujourd’hui s’ouvre à Madrid, le procès de douze leaders catalans jugés pour avoir organisé le référendum d’auto-détermination du 1er octobre 2017. Sur le banc des accusés, figurent des responsables associatifs, des ministres et des députés démocratiquement élus de la Generalitat de Catalogne. Inculpés par le parquet pour rébellion, sédition ou détournement de fonds, les prévenus catalans, incarcérés pour certains depuis plusieurs mois à des centaines de kilomètres de leurs familles, risquent jusqu’à 25 ans de prison.

Lire la suite

Catalogne : le procès de la honte !

L’Union démocratique Bretonne exprime sa colère et son inquiétude alors que s’ouvre demain le procès contre les leaders et prisonniers politiques catalans. 

Plusieurs chefs d’accusation sont mis en avant contre les accusés : rébellion (qui implique l’usage de violence), sédition et détournement de fonds publics. Or, non seulement ces accusations sont fausses et ont été créées de toutes pièces pour justifier les dites charges, mais elles ont de plus été réfutées par les juridictions belges, écossaises et allemandes lorsque ces dernières ont refusé d’extrader en Espagne l’ex président Puigdemont et les ministres en exil sur le fondement de rébellion et sédition en raison de l’absence totale de violence des accusés.

 

Lire la suite

APPEL A MANIFESTER LE 12 FÉVRIER A 18H30 DEVANT LE CONSULAT D'ESPAGNE

Ce mardi 12 février commence à Madrid le procès des leaders catalans élus démocratiquement aux élections au Parlement de Catalogne de décembre 2017, élections convoquées en pleine application de l'Article 155 de la Constitution espagnole, c'est-à-dire, de facto, durant l'état de siège instauré en Catalogne pour mater toute autre velléité d'expression de la souveraineté catalane.

Lire la suite

Catalogne : Le procès de la Honte !

Dans quelques jours commencera, à Madrid, le procès de la Honte. L’Espagne, sa justice et ses relents de franquisme inquisiteur vont mettre sur le banc des accusés, en violation de tous les droits fondamentaux, des hommes et une femme qui n’ont pour seul tort que d’avoir fait vivre pacifiquement la démocratie.

 

La Honte

  

Rien, rien, absolument rien ne justifie que les prisonniers politiques catalans soient aujourd’hui devant la justice et encore moins d’avoir déjà passé 10 ans (en cumulé) derrière les barreaux.

Lire la suite

Carles Puigdemont libéré grâce à Mariano Rajoy !

Le 25 mars dernier, Carles Puigdemont, le Président de la Catalogne, a été arrêté en Allemagne mais jeudi 5 avril, la justice allemande a décidé de le libérer et de ne pas le livrer à l’Espagne, en vertu du Mandat d’Arrêt Européen, adopté à Luxembourg le 13 juin 2002, sous la présidence de… Mariano Rajoy ! Joli pied de nez !

Lire la suite

Arrestation de Carles Puigdemont en Allemagne : l’Union Européenne fonctionne contre la démocratie

Avec l’arrestation en Allemagne, le 25 mars 2018, de Carles Puigdemont, ancien Président indépendantiste de la Generalitat de Catalunya, le dernier rebondissement de l’aventure catalane nous en dit long sur ce qu’est fondamentalement l’actuelle Union Européenne, une Europe des Etats incapable de se réformer et de répondre aux aspirations démocratiques qui se font jour en son sein.

Lire la suite

Les destins liés de l’Europe et de la Catalogne

La Catalogne pose aujourd’hui plusieurs questions aux Européens que nous sommes. La première est celle des valeurs. Les principes de démocratie et de liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes, dont la France se targue d’être la dépositaire s’appliquent-ils uniquement aux contrées lointaines ou en voie de développement ?

 

A l’inverse, si ces valeurs sont universelles, ne doivent-elles pas être assumées même si elles bousculent l’ordre établi ? C’est une question de crédibilité.

Lire la suite

Nous soutenons les élus Catalans

À tous ceux qui défendent la liberté, les droits de l'homme et la démocratie,

 

 

En tant qu'élu local breton je tiens à déclarer ma solidarité avec les quelques 700 et plus, maires et élus Catalans qui sont actuellement criminalisés par le gouvernement espagnol. En tant que démocrate, je suis consterné de voir que l'Espagne persiste à remonter graduellement le temps à propos de la démocratie.

Lire la suite

MANIFESTONS NOTRE SOLIDARITÉ AVEC LES CATALANS DU SUD

Ce mercredi 20 septembre, la Guardia civil espagnole a investi plusieurs ministères du gouvernement catalan et procédé à l’arrestation d’un secrétaire d’Etat et de 12 haut-fonctionnaires de la Generalitat de Catalogne. Les jours derniers, plusieurs journaux et imprimeries ont fait l’objet de perquisitions. Des réunions et manifestations ont été interdites. De facto, l’état de siège est en action en Catalogne du Sud, car le gouvernement Rajoy souhaite empêcher les citoyens à participer au référendum du 1er octobre, sur l’indépendance.

Lire la suite

R&PS soutient le droit des Catalans à décider

La majorité du Parlement de Catalogne issue des élections du 27 septembre 2015 qui portait dans son programme la réalisation d’un référendum d’autodétermination a pris la décision de le célébrer le 1er octobre de cette année.

Lire la suite