La souveraineté, c’est comme la richesse, ça se partage !

Les élections européennes sont bel et bien lancées, le Rassemblement National, ex-Front National, a décidé de lancer une campagne ‘‘souverainiste’’ afin de défendre la ‘‘souveraineté française’’. Pourtant, les souverainistes ne sont pas ceux qu’on croit.

 

‘‘Le monopole de la souveraineté’’

 

Les souverainistes de droite, de gauche, d’extrême-droite ou d’extrême-gauche nous font croire que l’État (français) aurait un ‘‘monopole de la souveraineté’’. Pourtant, rien n’est plus faux ! Tout d’abord, chaque individu est maître de lui-même, souverain de son âme et de son corps.  Ce simple argument montre qu’il n’existe pas de monopole de la souveraineté. Mais allons plus loin, un couple, ou une famille, dans le cadre de sa vie privée, est souverain de ses choix dont bon nombre d’entre eux n’est soumis à aucune loi tant que le droit des individus est respecté.

Lire la suite

Révolte des « Gilets jaunes » : il faut une refonte en profondeur du système politique hexagonal et européen

La révolte des « Gilets jaunes » a fonctionné comme un puissant révélateur de divers dysfonctionnements de la société hexagonale. Ils étaient en réalité décelables depuis longtemps et, avec d’autres, nous avions tenté d’attirer l’attention sur eux, mais le point de vue dominant des responsables politiques, devenu sous couleur de modernité le « politiquement correct » des dernières décennies, interdisait de fait leur prise en compte.

 

Au-delà de leur diversité, voire de leurs contradictions et de certaines de leurs aberrations, en dépit même des violences inadmissibles les accompagnant, les revendications et les souffrances exprimées se ramènent à trois aspects principaux qui renvoient à trois fractures conjuguées : sociale, territoriale et politique.

Lire la suite

«Gilets jaunes» et référendums: le compte n’y est pas

Le référendum est l’une des principales revendications des «gilets jaunes». Rien dans la législation française ne vient en faciliter l’organisation, explique l’historien franco-suisse Claude Barbier, délégué au Pôle métropolitain du Genevois français (Grand Genève).

Lire la suite

S'émanciper et construire !

Depuis des mois, des années, des décennies, pour ne pas dire plus, nos peuples, nos regions et nos territoires sont niés par les états membres de l'Union Européenne.

Depuis des mois, des années, des décennies, pour ne pas dire plus, les petits, les faibles, les fragiles sont spoliés par les multinationales au sein de l'Union Européenne.

 

Depuis des mois, des années, des décennies, pour ne pas dire plus, la biodiversité, le climat, l'environnement sont menacés par un modèle économique prédateur au sein de l'Union Européenne.

Lire la suite

L’Euro, 20 ans, le revers de la médaille

L’Euro est un bouclier, un hoplon, qui protège mais qui est lourd et encombrant, c’est le revers de la médaille. Désormais, il est plus que temps de le réformer et de le compléter. Régions et Peuples Solidaires porte de nombreuses solutions pour cela, en voici quelques-unes.

 

La sarisse

 

Tout comme une tactique défensive sans stratégie offensive est un suicide militaire, une politique monétaire sans politique fiscale n’a aucun sens. Même Keynes préférait la politique fiscale à la politique monétaire. C’est pourquoi si l’Euro est, tel l’hoplon, un bouclier lourd mais résistant, la zone euro a besoin de façon urgente, telle la phalange hoplitique, d’une arme offensive pour gagner une bataille : la sarisse, autrement dit un budget fédéral fort et ambitieux.

Lire la suite

L'Euro, 20 ans, ou la phalange démunie!

L'Euro, notre monnaie commune, a fêté ses 20 ans hier. Pourtant il est et demeure toujours incomplet. L'Euro est une phalange démunie!

 

L’hóplon

 

“L’euro est un bouclier!” Combien de fois n’avons-nous pas entendu cette réplique! Pourtant 20 ans d’existence; une crise financière, économique et sociale mondiale suivie une crise sans fin au sein de la zone euro, nous sommes en droit - et même nous avons le devoir- de nous poser la question : est-ce que l’euro est véritablement le bouclier que ses défenseurs prétendent qu’il est?

Lire la suite

2019 : En faire l’année de l’espoir, du changement et du renouveau

Après une année 2017 extraordinaire pour les nations sans État, les régions et les minorités qui ont vu leurs revendications avancer d’un point de vue démocratique comme jamais, 2018, à l’exception notable du référendum en Kanaky, a été une année de durcissement et de blocage des États centraux, couplée au silence coupable de l’Europe. 2019 doit être l’année d’un nouveau départ, d’un nouvel espoir pour que le changement, le vrai, et le renouveau, le bon, profitent enfin à tous les peuples.  

Lire la suite

2018, l'année de la révolte des territoires!

Dans une France au conservatisme dépassé, au centralisme ankylosé et au jacobinisme suranné, 2018 aura été l'année de la révolte des territoires. Il est plus que temps de structurer cette révolte!

 

Le jacobinisme, ce cancer bien français  

 

Alors que tous les pays d'Europe ont, durant les 50 dernières années, tous évolué vers plus de décentralisation, plus d’évolution, plus d'autonomie, plus de fédéralisme voire même plus, la France a traversé les 5 dernières décennies dans le formol! Incapable de se réformer, incapable de se repenser, incapable de se restructurer, elle est demeurée semblable à elle-même, dépassée. Dépassée par l'histoire, dépassée par les événements et désormais dépassée par la révolte des territoires.

Lire la suite

Edmond Simeoni, la Nation corse reconnaissante !

Vendredi 14 décembre 2018, Edmond Simeoni, le Père du nationalisme corse contemporain, nous a quittés à l’âge de 84 ans. Révérencieusement, le peuple corse lui a rendu un hommage unanime et se trouve désormais orphelin de l’un de ses Pères fondateurs mais ne demeure pas sans un héritage politique unique.

Lire la suite

Pour répondre à la monarchie présidentielle, et si on essayait le fédéralisme?

En Europe, en France, et même en Corse, le fédéralisme fait peur et paraît comme quelque chose de bizarre, venu d'ailleurs, et pourtant se pourrait être la solution politique aux blocages actuels.

 

"Qu'est ce que le fédéralisme?"

 

 

Le fédéralisme est une structure politique dans laquelle l'exercice du pouvoir est assuré par les entités fédérées (l'échelon inférieur) à moins que la Constitution et/ou la loi fédérale n'en dispose autrement, ou n'autorise une règle différente. L'entité fédérée est donc responsable de tous les domaines de compétences, à l'exclusion de ceux qui sont confiés de façon exclusive au niveau fédéral, de plus, elle partage ceux qui sont assurés par les deux niveaux politiques.

Lire la suite

Emmanuel Macron, le début de la fin ?

Avec la crise des gilets jaunes, Emmanuel Macron, l'homme qui avait imaginé gouverner seul, tel Jupiter sur l'Olympe, est complètement esseulé. En réalité, ce sont ses choix qui l'ont amené là où il en est aujourd'hui.

 

Un homme seul

 

 

Emmanuel Macron, c'est l'histoire d'un homme qui nomme son ''mouvement'' personnel avec un nom dont les initiales sont les mêmes que les siennes. En Marche (EM), c'est Emmanuel Macron.

Lire la suite

Gilets jaunes et cartons rouges!

Hier, il y avait près de 300 000 "gilets jaunes" dans les rues, selon les chiffres officiels. Ce chiffre est-il correct? A-t-il été manipulé? Peu importe, mobiliser 300 000 personnes sans organisation, sans syndicat, sans parti politique c'est beaucoup et ça Paris le sait. Et ça inquiète le pouvoir, à juste titre.

Le bilan est lourd avec 1 décès, des centaines de blessés et de nombreuses interpellations. Ce qui devrait interroger chacun d'entre nous. Néanmoins après cette journée d'actions les interrogations demeurent sans réponses! Pourquoi, comment et après? 

Lire la suite

34ème congrès de l'UDB : L'UDB d'attaque pour les prochains défis!

Les 10 et 11 novembre derniers, les militants de l'Union Démocratique Bretonne (UDB), membre de Régions et Peuples Solidaires (R&PS) et de l'Alliance Libre Européenne (ALE), se sont retrouvés pour leur congrès biennal à Châteaulin, dans le Finistère.

 

Un parti démocratique

 

Si l'UDB est un ''vieux'' parti, (il a été créé en 1964), il a des idées neuves et ce 34ème congrès qui vient de s'achever à Châteaulin en a été la plus belle preuve! Pendant 2 jours, les militants autonomistes bretons se sont réunis et ont débattu de l'avenir de leur pays. De la question économique à l'urgence sociale et environnementale, de la question institutionnelle française à l'avenir de l'Europe, de la convergence des luttes aux nécessaires alliances avec les autres partis autonomistes ou indépendantistes en France et en Europe, tous les sujets ont été couverts. Et c'est peu dire que ça respirait la concorde et la démocratie.

Lire la suite

Armistice 1918 : la Der des Ders ?

Dimanche 11 novembre, le centenaire de l'armistice de la Première Guerre Mondiale sera célébré en France. Pourtant, il n'y a pas de victoire à célébrer mais seulement une défaite collective lors de cette guerre civile européenne. 

 

Une ''Guerre civile européenne''

 

 

Aussi appelée la Der des Ders comme pour signifier qu'après celle-là, il ne pouvait y en avoir d'autres tant les atrocités, la violence et la longueur des combats avaient marqué toute une génération d'hommes et de femmes, la guerre de 14-18 n'est en fait qu'une immense ''guerre civile européenne''. En effet, pendant plus de 4 ans, des pays européens ont combattu d'autres pays européens, principalement en Europe, pour arracher par le sang et l'horreur un bout de terre en Europe ou contrôlé par un pays européen ailleurs dans le monde.

Lire la suite

Bruxelles censure le budget de Rome ou comment incarner l’Europe la plus détestable !

La Commission européenne vient de dégainer l’arme lourde et, pour la première fois, demande à un État membre de revoir son budget. Une erreur politique qui vient se greffer à une provocation italienne.

 

Rome cherchait le clash !

 

 

En présentant son premier budget à Bruxelles, le gouvernement italien, composé du mouvement 5 étoiles, eurosceptique, et de la Lega, europhobe d’extrême-droite, cherchait le clash avec Bruxelles tout autant qu’il voulait appliquer son programme politique. En effet, les 2 partis qui n’avaient pas prévu de gouverner ensemble ont une chose en commun : la détestation de la Commission européenne. Et quand tout va mal, le mieux c’est encore de se recentrer sur ses fondamentaux et contre son ennemi commun !

Lire la suite

Élection municipale de Barcelone, Valls en situation de prendre une nouvelle raclée !

Le 26 mai prochain, les Barcelonais seront appelés à élire le prochain ‘‘alcalde’’ de Barcelone, le Maire de la ville. Manuel Valls souhaite être celui-ci mais pour l’instant, c’est plutôt une déroute qu’un triomphe qui l’attend.

 

‘‘La bataille de Barcelone’’

 

 

Manuel Valls, dont la carrière politique semble s’être terminée en France, a décidé de se relancer, ‘’chez lui’’, à Barcelone, sa ville natale, afin d’en devenir le nouvel Alcalde. Au-delà des incohérences du personnage sulfureux qui n’a jamais réussi à s’imposer dans son parti, battu 2 fois lors des primaires socialistes, ni dans le pays, il est l’un des hommes politiques les plus détestés de France juste après Marine Le Pen, le voir se présenter aux élections à Barcelone est une bonne chose.

Lire la suite

DANS UN AN L’EUROPE AURA UN NOUVEAU VISAGE, DONNONS-LUI CELUI QUE NOUS VOULONS !

Le 1er novembre 2019, l’Union Européenne aura un nouveau visage car, l’an prochain, toutes les institutions vont être renouvelées. Ce sera l’occasion de lui donner un nouveau visage, de finir un (mauvais) chapitre et d’en commencer un meilleur.

Lire la suite

Mais, au fait, c’est quoi être un progressiste ?

Comme un effet de mode et/ou pour éviter les anciens noms trop connotés idéologiquement ou tombés en désuétude, aujourd’hui, tout le monde se revendique progressiste. Mais c’est quoi, au fait, un progressiste ?

Lire la suite

Le jour où l’Europe a soutenu la matraque plutôt que les urnes!

Il y a un an, le 1er octobre 2017, les Catalans se sont rendus pacifiquement et démocratiquement aux urnes afin d’exercer leur droit à l’autodétermination. L’Europe, plutôt que de choisir la démocratie, a soutenu les coups de matraque de Madrid, une honte qui ne sera jamais oubliée.

Lire la suite

Brexit: Londres va droit dans le mur et prêt à sacrifier la paix en Irlande

Les 19 et 20 septembre derniers, les chefs d'Etat et de gouvernement se sont retrouvés pour un sommet informel, à Salzbourg, en Autriche, avec comme principal point à l'ordre du jour, les négociations sur le Brexit qui entrent dans sa dernière ligne droite.

 

Un jeu dangereux

 

Theresa May, la Première Ministre britannique est de plus en plus isolée sur la scène européenne. 2 ans après le référendum sur le Brexit (23 juin 2016) et à 9 mois de la date de sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne (29 mars 2019), elle s'est enfin décidée à présenter un plan complet sur sa vision du Brexit et la future relation entre le Royaume-Uni et l'Union Européenne. Sauf que ce plan n'est pas crédible ni tenable car il ne répond pas à un enjeu majeur (la frontière en Irlande du nord) et ne respecte pas la principale (voire la seule) ligne rouge fixée par l'Europe (les 4 libertés fondamentales qui sont indivisibles (libre-circulation des personnes, des biens, des capitaux et des services).

Lire la suite