Actualité de Oui au Pays Catalan

Diada 2019 : VISCA LA LLIBERTAT !

Demain, mercredi 11 septembre 2019, une délégation de OUI au Pays Catalan sera présente à la Diada à Barcelone pour soutenir la démocratie et les prisonniers politiques Catalans qui sont, rappelons le, emprisonnés depuis bientôt deux ans !

 

Nous continuerons à défendre le droit des peuples à disposer d'eux mêmes, car l'autodétermination n'est pas un crime. Nous continuerons à être solidaire des Catalans du sud comme nous l'avons été lors du référendum de 2017.

 

Le procès des responsables politiques Catalans qui s'est déroulé cette année est une attaque à la démocratie et à la liberté d'expression et il nous est impossible de ne pas nous dresser face à cette injustice.

 

 

Rendez-vous demain a Barcelone pour montrer notre soutien et faire entendre notre voix !

Perpignan: Les Républicains joueront-ils à l’extrême-droite ?

Jeudi 22 août se déroulait le derby de rugby à XV USAP-Béziers. Lors de l’avant-match, c’est une autre partie qui se jouait : celle de la communication politique.

A l’invitation de François Rivière, Président du club Sang et Or, étaient présents la députée Emmanuelle Ménard et son mari le Maire de Béziers, Robert Ménard, tous deux élus grâce au soutien du Rassemblement National. Également, l’ex-chevènementiste et conseiller municipal Républicain sans délégation de la ville de Perpignan, Olivier Amiel, le maire de droite du Barcarès Alain Ferrand, ainsi que le collaborateur des Le Pen, Jean-Marie et Marine, l’Ariégois M. Alliot, candidat à tout, chez nous !

 

 

Toutes ces «vedettes» ont fait un tour de stade, arborant un grand sourire complice, alignées comme une première ligne prête à partir ensemble au combat.Cette image qui a dû retourner dans leurs tombes ceux qui ont construit notre emblématique Club catalan fera date grâce au photographe de L’indépendant.

 

 

Comme chacun sait, les connivences entre le monde sportif et la sphère politique ne sont hélas pas nouvelles. Mais Oui au Pays Catalan tient à dénoncer le jeu dangereux de la droite perpignanaise avec les représentants de l’extrême-droite.Les récentes confidences du trésorier du parti des Républicains sur ses bonnes relations avec Robert Ménard nous laissent donc perplexes quant à sa vision politique pour la ville de Perpignan.

 

Nous rappelons aux apprentis-sorciers les fondements de l’extrême-droite : exclusion, complotisme, anti-européanisme et refus de l’autre. Personne n'est dupe face à cette tentative grotesque de rendre aimable l'image d'une extrême-droite toujours infréquentable et anticatalane.

 

OUI au Pays Catalan appelle dès aujourd’hui ceux qui se revendiquent héritiers du Général De Gaulle à se ressaisir. Qu’ils se joignent à nous pour que notre Pays Catalan soit fier d’avoir à la tête de Perpignan des gens aimant notre terre, dignes de notre passé de tolérance et de justice.

 

OUI au Pays Catalan s’engagera en effet dans les prochaines Municipales de Perpignan avec une équipe compétente pour porter un projet ambitieux, ouvert et d’avenir, afin de donner un vrai nouveau départ à la capitale du Pays Catalan.

CANICULE : SOUTENONS LES AGRICULTEURS CATALANS

Vendredi 28 juin 2019, le feu est véritablement tombé sur notre département, des centaines d’hectares de vignes, de pêchers, d’abricotiers ont été dévastées par la canicule. Le manque à gagner pour nos agriculteurs est considérable, allant pour certains jusqu’à 80% de perte de leurs productions à venir.

 

Depuis plus d’un mois, par ailleurs, les services de l’Etat n’ont pas activé le plan « calamité agricole, » laissant les professionnels catalans de la terre dans un flou et un stress absolu, alors que d’autres départements de l’hexagone ont été bien plus réactifs.C’est pourquoi nous demandons au Préfet des Pyrénées-Orientales Philippe Chopin de s’impliquer au plus vite dans ce dossier et de déclencher le plan d’urgence !

L’économie de notre département dépend en effet en bonne partie de notre production agricole, or le réchauffement climatique est un fait incontestable, il faut donc se préparer à des événements de plus en plus difficiles et fréquents.

Nous ne pouvons rester sans rien décider, et les solutions ne peuvent pas seulement arriver de Paris! Il s’agit de prendre en main l’avenir de notre économie dans ce contexte climatique.

 

Avec Oui Au Pays Catalan, réclamons la création d’une Collectivité Territoriale Unique, l’institution indispensable pour mettre en place chez nous nos propres solutions, et notamment un plan d’envergure sur l’avenir climatique, économique et social du Pays Catalan !

Un casting pour le PAYS CATALAN !

Depuis sa création en 2016 notre mouvement n’a fait qu’accroître son implantation dans tout le territoire. Présent à toutes les élections, nos résultats sont meilleurs à chaque bataille: plusieurs milliers de voix aux Législatives de 2017 et plus de 10% des suffrages lors dernières Elections Européennes obtenus par notre candidate Amélie Cervello.

Afin de pouvoir agir efficacement sur le territoire, OUI AU PAYS CATALAN va dès maintenant s’engager aux Municipales avec pour ambition d’être présent dans une cinquantaine de municipalités.

 

Pour changer le visage politique de notre terre catalane, nous avons donc besoin de personnes prêtes à s’engager, à se lever pour la défendre, comme vous l’avez fait si nombreux lors de la grande manifestation contre l’annexion par l’Occitanie que nous avions organisée en 2016.

 

Dans les années à venir se décideront en effet d’une part le changement du nom du département et d’autre part l’obtention d’une Collectivité Pays Catalan. C’est par l’action municipale massive de nos représentants que nous serons enfin reconnus et respectés dans la République et que nous, les Catalans, participerons à l’essor nouveau de notre territoire !

 

Au cœur de notre projet, c’est une économie forte, le respect de notre environnement, la lutte contre le gaspillage d’argent public, l’urbanisme, le combat contre la précarité sociale, la protection et le développement de notre langue, de notre culture et de notre identité millénaire c’est-à-dire l’intérêt public du Pays Catalan, car nous nous battons avec passion pour sa population, nous voulons être dignes de votre confiance et travailler à sa prospérité et à son bien-vivre.

 

Ce programme municipal sera concrétisé par une Charte des Elus que tous les candidats investis par OUI au Pays Catalan s’engageront à respecter.

 

Nous organiserons donc un casting de toutes les bonnes volontés qui désirent pousser notre pays dans le bon chemin.

 

Pour cela, le Pays Catalan a besoin de vous ! Vous vibrez pour votre terre, vous avez de l’ambition pour elle et vous souhaitez la défendre dans votre municipalité? REJOIGNEZ-NOUS !

OUI AU PAYS CATALAN, 3e FORCE POLITIQUE DU TERRITOIRE !

La liste conduite par Oui au Pays Catalan et Europe-Ecologie-Les Verts aux élections européennes a effectué une percée spectaculaire. Nous avons engagé nos forces avec la fédération de partis «Régions et Peuples Solidaires» (R&PS), pour faire réussir une offre politique écologiste-régionaliste. Notre performance s’établit à 13% sur le Pays Catalan et 10,72% à Perpignan. 3èmes de cette élection, nous sommes incontournables, comme dans l’ensemble régions identitaires de France. Oui au Pays Catalan est une force politique fondée en 2016 suite à l’aberration de l’«Occitanie», région administrative détachée de la réalité. Notre ascension confirme une recomposition politique : une troisième voie est possible entre les extrêmes et la Présidence de la République. 

 

La démocratie de proximité, ici, et la préservation de l’avenir, partout, sont des impératifs. Nous devons répondre aux désordres : réchauffement climatique, menaces sur la biodiversité, grignottage des terres par la construction immobilière, développement de notre culture.

 

Amélie Cervello, candidate de Oui au Pays Catalan avec R&PS, a porté haut et fort notre message à l’occasion de ce scrutin historique. François Alfonsi, Maire d’Osani, en Cors,e membre de Femu a Corsica, coalition au pouvoir dans l’île, est élu. Cet ambassadeur de nos langues régionales et de nos identités saura défendre nos intérêts au sein des institutions européennes.