POUR DES ELECTIONS REGIONALES ET DEPARTEMENTALES « SECURES », EQUITABLES ET SINCERES

Voter est un droit fondamental imprescriptible. C’est pourquoi, nous ne saurions admettre que la démocratie soit confinée. Les tripatouillages pour convenance personnelle qui consisteraient à reporter les élections régionales et départementales aux calendes grecques doivent être écartés d’ores et déjà. Décaler les élections dans le temps pour des raisons sanitaires n'aurait de sens que si l'on était absolument certain de trouver demain une situation meilleure qu’aujourd’hui. Or, si l'on peut espérer que les mesures exceptionnelles prises depuis quelques jours, comme le couvre-feu dans certaines grandes agglomérations, limitent la propagation du virus, il n’y a aucune certitude que cet hiver, au printemps, dans six mois, ou même dans un an, la situation soit réellement meilleure que maintenant. C'est pourquoi, nous plaidons pour un maintien des élections en mars 2021.

Lire la suite

Décentralisons les élections locales !

Alors que la situation sanitaire s’aggrave dans certains territoires fortement urbanisés en France, la rumeur d’un report généralisé des élections régionales et départementales de mars prochain se fait de plus en plus persistante. À l’instar de ce que nous disions déjà en juin dernier, nous appelons à décentraliser ces élections locales. En effet, si l’État est capable de prendre des mesures administratives différenciées selon les territoires en lien avec la crise sanitaire, il nous paraît tout autant possible de décider du maintien des élections en mars prochain dans les territoires qui ne seront pas en zone rouge.

 

Et ce, d’autant plus que ce sont des élections locales, dont les candidat.e.s devront porter un programme en lien avec les enjeux locaux. Il n’y aurait donc pas de problème pour le débat démocratique. Le principe que cette décision, du maintien ou non des élections locales selon la situation, soit prise au niveau local nous paraît légitime. Cela permettrait également de donner plus de pouvoirs aux collectivités locales (régions en particulier), qui seraient tout à fait capables d’organiser ces élections.

 

À l’heure d’une remise en cause du centralisme français, décentraliser les élections locales serait un premier gage de confiance et de renouveau démocratique dont la France a besoin.

Lire la suite

Régionales et départementales 2021 en Bretagne : l’UDB choisit le rassemblement autour de l’écologie et de l’autonomie pour une Bretagne responsable et solidair

Les adhérent·e·s de l’UDB étaient réuni·e·s en convention, le samedi 19 septembre à Vannes, pour choisir une stratégie en vue des élections régionales et départementales qui devraient se tenir en mars 2021. Le vote est intervenu au terme de plus de six mois de discussions avec diverses formations politiques et collectifs de citoyens et après des débats préalables au sein des sections locales et des fédérations de l’UDB.

 

À 72 %, les adhérent·e·s de l’UDB ont choisi de participer à la construction d’un rassemblement à la fois large et innovant autour de l’écologie et de l’autonomie, pour une Bretagne responsable et solidaire ; avec pour objectif de donner à ce rassemblement une majorité au Conseil régional et des relais politiques dans les conseils départementaux, y compris en Loire-Atlantique.

Lire la suite

Régionales : décentraliser les scrutins régionaux

Le bruit court depuis quelques jours que les élections régionales prévues en mars 2021 pourraient être reportées à une date ultérieure. Le président de la République aurait lui-même évoqué l’idée de les organiser après l’élection présidentielle de 2022 ! Une telle décision, si elle était prise, symboliserait à outrance cette République monarchique que l’UDB dénonce régulièrement. Le fait du Prince, encore et toujours...

 

L’Union démocratique bretonne souhaite faire une proposition qui, à l’inverse d’une telle décision, contribuerait grandement à démocratiser la République. Pourquoi ne pas imaginer des élections régionales qui n’auraient pas lieu le même jour dans toutes les régions ? L’UDB propose donc l’étalement de ces élections dans le temps, comme le font déjà tous les États européens d’une taille comparable à la France (Allemagne, Espagne, Italie, Royaume-Uni). Cela permettrait enfin de centrer le scrutin régional sur les enjeux territoriaux et d’offrir aux électeurs de véritables campagnes électorales régionales qui ne seraient pas “noyées” par des débats nationaux qui, trop souvent, sont d’abord des débats parisiano-centrés. De même, les enjeux régionaux seraient ainsi mis en avant dans les médias nationaux afin de valoriser les différents territoires. Nous assisterions de fait à un véritable débat démocratique en lien avec les territoires et non plus à des campagnes électorales nationales déclinées dans les territoires. C’est le principe même d’une démocratie ascendante, qui est la condition sine qua non d’une démocratie plus participative.

Lire la suite