CONTACT DES PARTIS MEMBRES DE R&PS 


Actualité des partis fédérés à R&PS

Rottner, de plus en plus à l'ouest 

M. Rottner donne à comprendre pourquoi la France va mal. Le comportement arriviste de certains élus entraîne des dépenses aussi somptuaires qu'inutiles. Ainsi rien, hormis la folie des grandeurs ("der Grössenwahn"), du président de la méga-région Grand Est ne justifie l'acquisition d'un hôtel particulier dans le quartier le plus huppé et le plus cher de Paris. Le pied-à-terre de M. Rottner - à qui il manquera bientôt la particule - le rapproche certes des ministères qu'il semble convoiter mais coûtera au contribuable 3 millions d'euros cash et quelques centaines de milliers d'euros tous les ans en fonctionnement. Suivra l'embauche d'un directeur, d'un personnel permanent, de chauffeurs... Question de standing ! Pour quels services rendus à la population ?

Lire la suite

Unser Land dénonce la tentative de fragilisation des protecteurs de l’environnement

Le parti autonomiste alsacien Unser Land s’étonne et s’inquiète de l’abstention, vendredi 6 juillet 2018, de 22 élu(e)s de l’Eurométropole de Strasbourg, concernant une subvention à Alsace Nature, directement liée à la position de cette importante fédération à l’égard du projet de grand contournement ouest (GCO).

Lire la suite

Propagande à fond de train !

Dans les DNA de ce dimanche 8 juillet, Jean Rottner nous refait — sans complexes — le coup de la pétition. Au prix d’une pleine page de publicité — comptée dans l’explosion du budget de communication grandestien ? – il joue au défenseur des gares TGV secondaires en dénonçant la suppression par la SNCF de liaisons TGV entre la Lorraine et le sud de la France (vers les réjouissances de Cannes ou d’Avignon...?).

Lire la suite

Pour le maintien du droit local en Alsace et en Moselle

Suite à l’initiative de parlementaires alsaciens de proposer un amendement à l’article 37 de la Constitution pour pérenniser le droit local alsacien-mosellan et lever le verrou de la  jurisprudence Somodia du Conseil constitutionnel, un certain nombre d’associations « laïques » ont exprimé leur profond désaccord et font du lobbying auprès des parlementaires mosellans.

Lire la suite

LE REFUS DU « Ñ » CONFIRME L’URGENCE D’UN STATUT DE CO-OFFICIALITÉ DE LA LANGUE BRETONNE

La réponse est tombée lors d’une session parlementaire de questions au gouvernement: non, la circulaire interdisant l’usage du ñ ne sera pas réécrite. Loin d’une bourde ou d’un oubli, le texte officiel interdisant certains prénoms bretons est donc confirmé par le pouvoir exécutif.

 

Le droit même de choisir le prénom de leur enfant est refusé aux parents du petit Fañch, et le sera à d’autres. Comment ne pas se révolter contre cet abus de pouvoir?

Lire la suite

Collectivités locales, rebellez-vous !

Unser Land salue l’audace et le bon sens de la présidente du conseil départemental de la Creuse qui refuse toute participation, financière, technique ou humaine, du département à la fabrication et la pose des panneaux de limitation à 80 km/h, limitation décidée unilatéralement et imposée de manière indifférenciée par le gouvernement. Unser Land est en effet très réservé face à une mesure dont l’efficacité dans la lutte contre la mortalité routière est discutable et qui pénalise les zones rurales : les routes dites « secondaires » sont les principaux axes utilisés par la population. En choisissant l’exécution zélée des ordres de Paris, les présidents des conseils départementaux alsaciens ont manqué une occasion de défendre leur territoire. 

Lire la suite

Guingamp doit garder sa maternité !

L’Union démocratique bretonne défilera à Guingamp le 30 juin pour défendre la maternité, menacée de fermeture.

 

 Une première victoire a été obtenue avec la suspension de la décision de l’agence régionale de santé, qui prévoyait de fermer la maternité en raison du manque d’anesthésistes. Il faut maintenir la pression pour obtenir une garantie du maintien à long terme de ce service à Guingamp, associée à une politique active de recherche de professionnels et d’incitation à rejoindre le service guingampais.

Lire la suite