Partis fédérés


Actualité des partis fédérés à R&PS

Henri Goetschy: un grand alsacien est parti E uffrechter Elsasser isch gange.....

Unser Land exprime sa tristesse suite à l'annonce du décès de Henri Goetschy, figure du centrisme alsacien et défenseur de l'enseignement de l'allemand standard et dialectal. A une époque où bien rares étaient les hommes politiques qui œuvraient concrètement pour le développement du bilinguisme, Henri Goetschy était une exception notable. Ses interventions passionnées, sa verve - uff elsasserditsch - resteront gravées dans les mémoires.

 

"En 2007, Henri Goetschy s'était aussi impliqué dans la reconnaissance du drapeau Rot un Wiss en préfaçant mon livre et en participant au vernissage de l'exposition consacrés à ce sujet." rappelle Jean-Georges Trouillet, président d'Unser Land.

 

"En 2015, il faisait partie du comité de soutien à la liste que j'ai menée aux élections régionales. Il comptait aussi parmi les donateurs de notre mouvement", poursuit Jean-Georges Trouillet.

Lire la suite

Agir pour la démocratie

Dès la naissance de notre mouvement il y a 17 ans, Unser Land s'est exprimé favorablement à l’introduction d’une dose de proportionnelle à tous les scrutins et pour des scrutins mixtes à un tour.

 

Plus encore que hier, les citoyens sont en proie à une crise de confiance dans la représentation politique. Cette défiance grandissante se matérialise par des abstentions record et des votes extrémistes. Il n’est donc pas illégitime de se poser la question de la correction. Evidemment, aujourd’hui dans un contexte politique délicat, les bénéficiaires du système agitent encore plus les risques de balkanisation des parlements et d’entrée massive des extrêmes dans les parlements, mais refusent de voir qu’ils n’ont en rien réconcilié les citoyens avec la politique et n’ont pas agit pour enrayer la progression des extrêmes

Lire la suite

“RÉ-UNI-FIER” : l’UDB affiche sa volonté de voir la Bretagne réunifiée…

Après l’affiche de sa campagne d’adhésion qui se poursuit sur le thème “Je vis, j’agis, j’adhère local”, l’UDB a le plaisir d’annoncer le fruit d’une nouvelle collaboration avec Alain Le Quernec. L’affichiste bien connu propose pour la première fois une affiche sur le thème de la réunification de la Bretagne, cher à l’UDB.

 

Le travail d’Alain Le Quernec met en avant LE mot qui se trouve au centre de beaucoup de conversations aujourd’hui, à un niveau jamais atteint auparavant, RÉ-UNI-FIER. Les lettres sont inscrites de façon presque “brutes”, sans fioritures, ni décor parasite, juste les lettres du mot, énormes, et le sens qu’il indique, une exigence qui s’impose, comme un leitmotiv, un slogan, un étendard… et qui impose à nos élu.e.s une réponse claire. Comme un message subliminal, UNI et FIER viennent chasser l’humiliation d’une partition trop longtemps subie.

Lire la suite

POUR LE ROT UN WISS !

La Collectivité Européenne d’Alsace (CEA) a 100 jours et depuis 100 jours le totalement inadapté logo bretzel-acoeur martelé fait jaser. Unser Land appelle à un changement de visuel de toute urgence. Nos élus dans la future assemblée déposeront une demande en ce sens pour le Rot Un Wiss !

 

 

Associer notre culture, nos paysages et notre langue à un bretzel n’induit pas une image positive ni auprès des Alsaciens, ni auprès du grand public national et international. Il nous faut donc revenir à un symbole (re)connu et suscitant l’adhésion citoyenne et populaire au renouveau alsacien.

Lire la suite

Pourquoi l’autonomie ?

L’autonomie régionale que nous réclamons n’est pas un privilège, mais un droit et une exigence pour l’Alsace (comme pour toute autre région sous férule d’une autorité de tutelle centrale).

 

Pour être autonome, il faut évidemment être conscient de ses limites et faiblesses, mais aussi et surtout des potentiels de notre territoire. Cela signifie qu’il nous faut agir localement de manière solidaire dans le but d’optimiser les ressources locales. C’est notamment sur l’autonomie locale que reposera notre capacité à la résilience, celle d’imaginer et construire un monde durable pour les Humains.

Lire la suite

La loi sur les langues : l’aboutissement d’un long combat

Le vote de la loi Molac par les députés peut être considéré comme historique à plusieurs titres. D’abord, la loi précédente, la loi Deixonne, date de 1951, c’est à dire qu’elle fut adoptée il y a 70 ans.

 

Cela montre combien la France était jusqu’à hier bloquée sur ce sujet des langues. Plus de 70 propositions de loi sur le même thème ont échoué depuis 1958. 

 

Le vote est historique puisqu’il est le résultat de longues années de combat du monde associatif et du monde politique dans les diverses régions. À l’Assemblée Nationale les arguments éculés qui avaient servi jusqu’à ce jour à repousser toute avancée, n’ont pas eu l’effet escompté.

Lire la suite

LANGUES RÉGIONALES : AVANCÉE HISTORIQUE !

L’Union démocratique bretonne exprime sa joie à l’annonce du vote de la proposition de loi du député Paul Molac. Elle salue l’abnégation et le travail du député du Morbihan ainsi que la mobilisation des associations de promotion des langues minorisées. Malgré les obstructions du ministre Jean-Michel Blanquer et du groupe France Insoumise, les députés, dans leur écrasante majorité, ont voté la loi de Paul Molac. L’UDB les en remercie, y compris ceux de LREM qui ont passé outre l’appel de leur groupe à voter contre la loi de Paul Molac.

 

C’est une avancée historique pour nos langues, pour la première fois la Vème République offrira un cadre de protection et de promotion, cadre indispensable pour offrir un avenir à nos langues. L’UDB rappelle également qu’à terme seule la co-officialité du français avec les langues régionales dans les territoires où elles s’expriment permettra une véritable égalité de traitement entre les langues.