Robert Hertzog : « Le Grand Est va s’effondrer de lui-même »

« Ce n’est pas la peine de sortir du Grand Est, il va s’effondrer de lui-même ». C’est ce qu’a expliqué ce jeudi matin le professeur Robert Hertzog devant les 180 personnes réunies à Kintzheim pour l’université d’été de Régions & Peuples solidaires.

Le juriste a estimé en effet que de nombreux élus, en privé, estimaient que cette vaste région n’avait rien amélioré. « Seul l’exécutif régional est d’avis contraire », a-t-il souri.

« La bonne solution est de retrouver en 2021 [ à la fin de l’actuel mandat régional ] une région Alsace avec l’addition des pouvoirs régionaux et départementaux. D’ici là, créons un département Alsace avec une bonne péréquation, qui le lèse pas le Haut-Rhin ».

 

Le Pr Hertzog a estimé que d’éventuelles délégations de compétences du Grand Est à ce département unique étaient une « mauvaise idée». Seule une région Alsace, tournée vers ses voisins européens, lui semble une bonne chose «pour l’Alsace et pour la France».

« Créons un département modèle, prêt à être transformé en région le jour venu », a-t-il « Il n’y a pas d’autres options raisonnables ».

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Milandou Gérard (mardi, 09 janvier 2018 09:49)

    Bjr et bonne année;

    Les dictateurs ont des armes et des alliés puissants pour écraser les peuples;
    nous, nous comptons sur le droit pour faire plier les dictateurs et leurs alliés
    pour libérer les populations.

    Professeur, nous avons besoin de besoin de vous pour construire une arme de
    destruction massive contre un dictateur qui se nomme Sassou, le président autoproclamé
    du Congo Brazzaville depuis le 15 octobre 1997.

    Avons-nous frappé à la bonne porte? Faites-nous le savoir, svp.


    Gérard Milandou, Président de l'union des forces de Reconstruction du Congo.

    Téléphone 06 70 21 44 94