ARTICLES AVEC LE TAG : "Pour que vivent nos langues"



26.08.2020
Régions et Peuples Solidaires exprime son indignation quant au sort réservé aux langues régionales dans l’enseignement public suite à la réforme de l’Ecole décidée par le Ministre de l’Education Nationale Jean Michel Blanquer. La mobilisation du Collectif Pour Que Vivent Nos Langues – manifestation de 1.000 personnes à Paris le 30/11/2019 ; lettre ouverte à Emmanuel Macron avec délégation à l’Elysée en juillet 2020 – a réussi à rassembler la totalité des acteurs des...

02.12.2019
Le rassemblement à Paris le 30 novembre est une première. Il vient parachever un constat, ancien certes, mais qui perdure, dans un contexte de mépris accentué vis à vis de nos langues. Alors qu’elles sont pour la plupart menacées de disparition, l’essentiel est surtout de faire le point sur les exigences à respecter pour assurer leur avenir. La négation du droit à l’existence de nos différentes langues est au cœur de l’ADN de l’État républicain centraliste ; celui-ci...

28.11.2019
Le parti alsacien Unser Land appelle à participer massivement à la manifestation initiée par le collectif « Pour que vivent nos langues » à Paris (devant le ministère de l’Éducation nationale) ce samedi 30 novembre 2019 à 11 h. En dépit de multiples condamnations par l’ONU, l’État français, continue son œuvre de destruction du patrimoine immatériel millénaire que sont nos langues et nos cultures. Les attaques contre l’enseignement de nos langues sont nombreuses. La...

21.11.2019
Le collectif « Pour que vivent nos langues » appelle à une mobilisation générale le samedi 30 novembre pour les langues dites « régionales », devant le ministère de l’Éducation nationale. Une fois n’est pas coutume, l’Union démocratique bretonne appelle les Bretonnes et les Bretons à manifester… à Paris ! Les craintes des défenseurs du breton, du gallo, du corse, du basque, du créole, etc face à la réforme du lycée de Jean-Michel Blanquer étaient fondées. Nous...

18.11.2019
L'euro-député corse François Alfonsi est à l'initiative d'une manifestation d'envergure contre la loi Blanquer qui aura lieu le 30 novembre prochain à Paris. Une quarantaine d'associations a déjà répondu à l'appel pour soutenir l'apprentissage des langues régionales. En mai dernier, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer déclarait lors d'un débat au Sénat "On doit favoriser les langues régionales, mais on ne doit pas passer de l'autre côté du cheval (...),...