ARTICLES AVEC LE TAG : "Nouvelle-Calédonie"



Appel à reporter le référendum en Kanaky – Nouvelle-Calédonie
08.11.2021
La Kanaky - Nouvelle-Calédonie est actuellement durement frappée par l'épidémie de Covid 19. Les Kanak ainsi que les membres des communautés wallisienne et futunienne en sont les principales victimes. Pour ces populations, après les tensions liées à la gestion de la crise sanitaire, ce temps est celui du deuil. Au sortir du confinement s'ouvre en effet une indispensable et longue période de coutumes de deuil. Ces conditions ne permettent pas une campagne équitable pour la consultation...

08.10.2020
Le référendum qui vient de se dérouler en Nouvelle Calédonie montre qu’en deux ans les partisans d’une Nouvelle Calédonie souveraine sont de plus en plus nombreux (passant de 43,3% à 46,74%, (+3%)). La participation aussi a été plus importante qu’en 2018 (85%), ce qui contraste avec la désaffection électorale enregistrée en métropole. Un long processus est donc en cours depuis les accords de Matignon de 1988 lorsque Michel Rocard avait mis tout le monde autour de la table de...

04.10.2020
Dimanche 4 octobre 2020, tout juste 23 mois après le premier référendum d’autodétermination, une deuxième consultation populaire sur la pleine souveraineté de la Nouvelle-Calédonie vient de se dérouler. Avec un taux de participation de 85,7%, soit +4,7% par rapport à novembre 2018, les Calédoniens ont démontré, une nouvelle fois, leur envie de décider eux-mêmes de leur avenir. C’est une victoire de la démocratie. C'est une victoire pour le droit des peuples à disposer...

06.11.2018
Le référendum de dimanche n’est qu’une étape dans un long processus de décolonisation. Le référendum en Nouvelle-Calédonie prouve qu’en politique le long terme est une nécessité absolue. C’est ce qu’avaient compris les responsables politiques réunis à l’initiative de Michel Rocard en 1988 lorsque les accords de Nouméa avaient été négociés et signés.

06.11.2018
Trente ans après les événements tragiques d'Ouvéa, un référendum d'autodétermination a eu lieu en Nouvelle-Calédonie conformément aux Accords de Matignon. Avec 80% de participation, les électeurs ont prouvé que la question de l'avenir institutionnel de l'archipel les concernait directement. A 56,40%, les habitants de l'île ont décidé de rester sous la tutelle de la France et ce choix doit être respecté.

04.11.2018
Après des années de lutte du peuple Kanak, parfois tragiques, qui ont conduit aux accords de Nouméa il y a tout juste vingt ans, le premier référendum d’autodétermination de la Nouvelle-Calédonie vient de se dérouler. Avec un taux de participation de 80,63%, les Calédoniens ont démontré leur envie de décider eux-mêmes de leur avenir. C’est une victoire de la démocratie.

01.11.2018
Dans un communiqué de presse parvenu à notre rédaction, Régions et Peuples Solidaire évoque le référendum qui va se dérouler en Nouvelle-Calédonie dimanche prochain. "165 ans après le début de la colonisation française de la Kanaky et près de 30 ans après le référendum ayant validé les accords de Nouméa, les Néocalédoniens auront enfin le droit de décider eux-mêmes de leur avenir" indique le communiqué de Régions et Peuples Solidaires qui défend le droit des peuples à...

29.10.2018
Dimanche prochain, soit 165 ans après le début de la colonisation française de la Kanaky et près de 30 ans après le référendum ayant validé les accords de Nouméa, les Néocalédoniens auront enfin le droit de décider eux-mêmes de leur avenir. Que le chemin fût long et difficile! Désormais, l'avenir de la Nouvelle-Calédonie ne dépend que de son peuple.

14.09.2018
Dans un peu moins de 2 mois, le 4 novembre pour être précis, les Kanaks seront libres de choisir leur avenir lors d’un référendum sur l’indépendance de la Kanaky. En marche vers la pleine souveraineté ? Le 4 novembre prochain, les Kanaks devront répondre, par oui ou par non, à une question simple et précise : ‘‘Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ?’’. La simple organisation de ce référendum est déjà un...

20.03.2018
Après le Sénat, l’Assemblée Nationale vient d’adopter, à l'unanimité moins deux voix, le “projet de loi relatif à l’organisation de la consultation sur l’accession à la pleine souveraineté de la Nouvelle-Calédonie“. L'Etat reconnaît dans les accords de Nouméa du 5 mai 1998 « la vocation de la Nouvelle-Calédonie à bénéficier d'une complète émancipation ». Un référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie aura donc lieu le 4 novembre 2018.