ARTICLES AVEC LE TAG : "Collectivité Européenne d'Alsace"



12.07.2019
La loi portant création de la Collectivité Européenne d’Alsace a été définitivement validée par la commission mixte paritaire. Des heures et des jours de débats et de gesticulations entre le Sénat et l’Assemblée nationale pour surtout ne s’autoriser aucune marge de manœuvre hors du cadre imposé dès le départ par le chef de l’État : l’Alsace n’aura pas le statut particulier accordé à d’autres collectivités, Corse, Lyon, Paris, et ne sortira pas du Grand Est. Et...

30.06.2019
Régions et Peuples Solidaires (R&PS) compte quatre députés à l’assemblée nationale Paul Molac de Bretagne ainsi que Jean-Félix Acquaviva, Michel Castellani et Paul-André Colombani de Corse. Tous siègent dans le groupe Libertés et Territoires. Leur mission est d’œuvrer à l’émancipation de leur peuple, de leur territoire. Mais quand on est « régionaliste », on défend aussi une vision du monde; une vision basée sur des principes de démocratie, de respect de...

28.06.2019
Le mercredi 26 juin 2019, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi pour la création d’une Collectivité européenne d’Alsace. Lors des débats, Paul Molac et Jean-Félix Acquaviva, députés breton et corse de la fédération Régions et Peuples Solidaires ont défendu le point de vue de l’immense majorité de la population alsacienne en réclamant une sortie du Grand Est et la création d’une Collectivité à statut particulier. Sur le plan symbolique, mais fondamental, les...

21.06.2019
Sans préjuger de la détermination et des convictions des députés et des élus alsaciens, Unser Land a fait appel aux députés breton Paul Molac et corse Jean-Félix Acquaviva, également membres de Régions & Peuples Solidaires, pour porter, au sein de la Commission des lois, ses propositions et amendements en faveur d’un statut particulier pour la future Collectivité Européenne Alsace. A minima, les Alsaciens auraient pu attendre des députés alsaciens qu’ils emboîtent le pas...

20.06.2019
Jean-Georges Trouillet, président, et Martin Meyer, secrétaire général d’Unser Land ont été reçus ce matin à l’Assemblée nationale par M. Rémy Rebeyrotte, député et rapporteur de la loi sur la Collectivité européenne d’Alsace. Cet échange a duré environ une heure a permis aux dirigeants du mouvement alsacien de rappeler qu’en l’état, le projet de CEA, ne répond pas aux attentes principales du peuple alsacien, à savoir la sortie du Grand Est et la création d’une...

17.06.2019
Dans le cadre de l’examen de la Collectivité européenne d’Alsace par l’Assemblée nationale, Unser Land a rédigé une vingtaine d’amendements qui seront présentés et défendus par le député breton Paul Molac et le député corse Jean-Félix Acquaviva lors du passage du texte devant la commission des lois, ce mardi 18 juin 2019. Unser Land s’est fixé pour objectif, d’abord et avant tout, de se faire le porte-parole des Alsaciens, et en particulier de tous ceux qui depuis 2014...

05.04.2019
Unser Land dénonce un projet vide ainsi que la division et la mollesse des élus alsaciens. Ce jeudi 4 avril, le Sénat a adopté en première lecture le projet de loi relatif aux compétences de la Collectivité Européenne d’Alsace. Le contenu du projet de loi est tellement creux qu’un amendement donne le droit aux autres départements français de demander les mêmes compétences que la CEA. Où est la particularité alsacienne ? Ainsi, le projet de loi est, selon l’expression du...

28.03.2019
Après l’avis du Conseil d’État, la Commission des lois du Sénat vient de décider de renommer le projet du gouvernement « Département d’Alsace » au lieu de « Collectivité Européenne d’Alsace ». Ce soir, plus personne ne croit à l’enfumage gouvernemental. Avant, le nom ronflant cachait un projet creux. Maintenant, il ne reste plus que le projet creux.

30.01.2019
L'avant-projet de loi relatif à la Collectivité européenne d'Alsace dont les DNA dévoilent les principaux axes dans leur édition du 29 janvier confirme, s'il en était besoin, les premières analyses critiques d'Unser Land. La précision liminaire que la CEA « demeure pleinement au sein de la Région Grand Est » suffit à rendre le projet inacceptable, à différents titres. Nous ne soulignerons que son caractère antidémocratique : il entérine de fait l'agrégation de l'Alsace dans la...