ARTICLES AVEC LE TAG : "Andrée Munchenbach"



14.03.2019
Unser Land, représenté par sa présidente Andrée Munchenbach, a participé au congrès annuel de l’ALE, Alliance Libre Européenne (Européen Free Alliance) qui regroupe les partis régionalistes, autonomistes ou indépendantistes européens. Le congrès s’est tenu cette année à Bruxelles, du 7 au 9 mars. Le congrès a adopté un manifeste commun qui inspirera la campagne pour les élections européennes de ses membres. Le Spitzenkandidat, la tête de liste, qui représentera le groupe...
07.01.2019
D’une main, ils signent le « plan de sauvegarde des abeilles », de l’autre, ils votent pour l’épandage de pesticides qui anéantissent les pollinisatrices. « Ils », ce sont les 6 députés alsaciens Les Républicains épinglés pour leur double-jeu cynique concernant les abeilles par l’Observatoire citoyen de l’activité parlementaire (1) : Laurent Furst et Patrick Hetzel dans le Bas-Rhin ; Jacques Cattin, Jean-Luc Reitzer, Raphaël Schellenberger et Éric Straumann...

06.01.2019
2018 était année de commémorations : centenaire de l’armistice et de la « libération » de l’Alsace. 1918 marque certes la fin d’une terrible et absurde boucherie, mais correspond également à la perte de notre autonomie régionale, voire un rendez-vous manqué avec l’indépendance. 1919 a vu les prémices d’un « malaise alsacien » qui perdure toujours aujourd’hui.
30.12.2018
Unser Land dénonce les nombreuses attaques et atteintes subies au courant des dernières semaines par l’Alsace. Dans le même temps, le parti autonomiste alsacien relève des signes encourageants pour la renaissance d’une Alsace consciente d’elle-même. Au vu de tout ce qui a été entrepris et dit ces dernières semaines, il apparaît que 2019 sera une année de lutte intense entre, d’une part, le « Grand Est » et ses alliés, qui referment leur piège, et, d’autre part, une...

29.10.2018
Face au mépris affiché du Gouvernement, Unser Land invite les élus alsaciens à boycotter la réunion du lundi 29 octobre avec le Premier ministre Edouard Philippe. Les propositions de la ministre Gourault issues du rapport du préfet Marx ne respectent pas l’expression majoritaire du peuple alsacien en faveur d’une sortie du Grand Est. En outre, la ministre refuse par principe la création d’une collectivité à statut particulier pourtant autorisée par l’actuelle Constitution.
27.10.2018
S’il fallait une preuve pour démontrer que la réforme envisagée par la ministre Gourault relève de l’enfumage et n’est qu’un leurre, il suffit de constater la satisfaction plus ou moins contenue des principaux défenseurs du Grand Est et fossoyeurs de l’Alsace : MM. Rottner, Meyer, Rossinot, Klein, Mmes Debord et Richardot, etc.

24.10.2018
À ce jour, Monsieur Studer n’a jamais défrayé la chronique par une intervention sérieuse en faveur de l’Alsace. Il n’a pas marqué les esprits par sa participation au débat sur l’avenir de sa région. Il ne pipe mot sur la question du statut particulier. Mais voilà qu’il exhibe une alsacianité de circonstance et qu’il devient la vedette de l’Assemblée nationale en parodiant l’accent alsacien.
28.09.2018
Lettre ouverte à MM. Bierry, Reichhardt, Schuler et quelques autres. Unser Land s’est félicité de vos prises de position récentes en faveur de l’Alsace institutionnelle. Vos déclarations les plus fortes s’inspirent directement des revendications que nous portons depuis toujours et plus précisément depuis que l’Alsace a été rayée de la carte des régions de France.

24.09.2018
La secrétaire d'Etat aux anciens combattants a refusé de donner suite à la demande légitime du député-maire Furst d'adapter les commémorations du 11 novembre à la réalité historique alsacienne-mosellane, dans le sens des commémorations "rectificatrices" organisées ces dernières années par Unser Land dans plusieurs communes alsaciennes. Pour inciter les maires alsaciens à résister au rouleau-compresseur mémoriel de l'Etat français, nous leur avons adressé le courrier joint....
20.09.2018
Sous la bannière d’André Rossinot (UDI), président de la métropole du Grand Nancy, certains grands élus lorrains — dont Laurent Hénart (UDI), maire de Nancy ; Dominique Gros (PS), maire de Metz ; Jean-Luc Bohl (UDI), maire de Metz Métropole ; Pierre Cuny (DVD), maire de Thionville et Michel Heinrich (LR), maire d’Épinal — multiplient les pressions pour empêcher la renaissance institutionnelle de l’Alsace.

Afficher plus